Comprendre le personnage : la persona publique, le besoin inassouvi et la faille tragique

Créer un personnage nécessite de comprendre la personnalité humaine. C’est ce qui me passionne dans le métier d’acteur : j’en apprends toujours davantage sur l’être humain.

La psychologie Jungienne propose une analyse de la personnalité en 3 dimensions : la persona, le besoin inassouvi et la faille tragique.

J’ai pu être initié à ces notions lors d’un stage avec Giles Foreman, et cela m’a beaucoup aidé à comprendre ma personnalité et celle des autres.

Toute personne, et tout personnage est constitué de ces 3 dimensions. Les comprendre permet de se détacher du jugement et d’avoir une vision d’ensemble du personnage.

 

La persona publique

 

Le terme Persona vient du mot latin désignant le masque que portait les acteurs de théâtre. Le psychologue Carl Gustav Jung a repris ce terme pour désigner le masque social que chaque personne endosse afin de tenir son rôle social.

Que l’on en soit conscient ou non, nous nous construisons tous à partir de nos expériences passées, particulièrement celles de l’enfance. Nos peines, nos conflits non résolus, nos désirs inassouvis nous motivent à agir et à faire les choix que nous faisons. Nous créons la Persona pour cacher ces vulnérabilités et tout ce qu’elles représentent. C’est un masque que nous avons mis et remis afin de nous protéger et de masquer notre besoin inassouvi.

Notre Persona est la façon dont nous nous présentons au monde. Si on se croise un jour, vous allez peut-être trouver que je suis plutôt distant, en retrait. Pour certains, cela peut passer pour de la supériorité ou de la négativité. En réalité, c’est ma Persona, le masque dont je me sers pour me protéger.

Dans un scénario, la Persona est la première dimension du personnage. S’arrêter à la Persona, c’est rester en surface dans l’interprétation du personnage. Pour aller en profondeur, il est nécessaire d’analyser le besoin inassouvi que cette Persona cache.

 

Le besoin inassouvi

 

La Persona nous permet de continuer de vivre dans un monde où notre besoin profond demeure inassouvi. Ce Besoin inassouvi est la force primale qui rend nécessaire la Persona. Ce besoin est si fort, et en même temps si lié à l’enfance que la personne adulte se sent dans l’incapacité de l’exprimer directement. Le besoin inassouvi est la vérité universelle qui se trouve au coeur du personnage. Toute personne peut retrouver ce besoin en elle et s’identifier.

Le Besoin inassouvi dicte la présence de la Persona. Comme la plupart des personnes, le personnage n’est pas conscient de la présence de son besoin inassouvi. Afin de déterminer le besoin inassouvi, il faut donc passer par l’analyse de la Persona. On peut considérer la Persona et se demander quel est son opposé. Quel besoin pourrait créer cette Persona ? Qu’est-ce que cette Persona cache ?

En faisant ce travail sur moi-même, j’ai trouvé que ma Persona distante et précautionneuse en publique cachait le besoin de me sentir accepté totalement.

Le besoin inassouvi est ce qui nous guide au long de notre vie, et ce qui guide le personnage dans l’histoire. C’est certainement grâce ou à cause de ce besoin inassouvi que j’ai créé ce blog et que j’ai choisi de devenir acteur.

 

Quand le besoin inassouvi ne peut plus être nié et prend le dessus sur la Persona, la troisième dimension du personnage apparaît : la Faille Tragique.

 

La Faille Tragique

 

La Faille Tragique est révélée lorsque le Besoin inassouvi se fait sentir si fortement qu’il se heurte à la Persona. Lorsque les circonstances changent, la Persona devient inadaptée à contenir le Besoin inassouvi. Le personnage se trouve alors dans une situation telle que la Persona qu’il s’était construit pour se protéger devient un obstacle à l’accomplissement de son besoin.

La Faille Tragique pousse le personnage dans ses retranchements, plus loin de la satisfaction de son besoin que jamais auparavant. La Persona et le Besoin inassouvi se heurtent l’un à l’autre.

C’est la Faille Tragique qui pousse le personnage du conflit à la crise et le mène jusqu’au climax de l’histoire.

La Faille Tragique met le personnage dans une situation telle qu’il est obligé de changer pour assouvir son besoin. Le personnage a le choix ultime de changer ou de se laisser submerger par sa Faille Tragique qui le mène inévitablement à la destruction.

 

Dans mon cas, ma Faille Tragique se traduit par des combats pour la justice.

 

Enlever le masque

 

Pour éviter les crises et les conflits dans lesquels nous poussent notre faille tragique, il est indispensable de reconnaître et d’admettre nos besoins. Afin de pouvoir créer des personnages qui ont ces trois dimensions, l’acteur doit impérativement reconnaitre ces trois dimensions en lui-même.

Accepter de reconnaître l’existence de notre besoin inassouvi permet d’échapper à la pression de la Faille Tragique. Il faut pour cela accepter de révéler notre besoin inassouvi, et en prendre la responsabilité.

 

 

Pour en savoir plus :

Le livre de Susan Bateson (en Anglais) : Truth: Personas, Needs, and Flaws in the Art of Building Actors and Creating Characters

Les stages de Giles Foreman : Stages Trixter

 

Des questions ou des remarques ? Ce sujet est vaste et je serai ravi d’avoir vos retours et d’entamer une discussion sur ce sujet. C’est encore un concept assez nouveau pour moi mais il me parle beaucoup, qu’en pensez vous ?

 

 

6 réponses sur “Comprendre le personnage : la persona publique, le besoin inassouvi et la faille tragique”

  1. Je trouve ton article excellent, vraiment passionnant, tout cela est à méditer;-))
    Des clés pour soi et aussi bien sûr pour le jeu d’acteur

    Oui nous avons tous besoin de cette « persona » pour nous protéger… et c’est tout un travail que d’arriver à enlever les masques, autant pour jouer que dans la vie…
    Car il est vrai qu’on ne peut pas être heureux tant qu’on n’a pas « laissé tomber le masque » au moins devant les bonnes personnes;

    Et puis il y a une phrase connue à propos du jeu d’acteur: « Jouer ce n’est pas additionner, c’est soustraire »
    Donc retirer de plus en plus de masque pour arriver à de plus en plus de vérité, non?

    1. Être vrai dans la vie comme dans le jeu est un travail de patience. Il faut toujours résister à la pression de cette persona qui cherche à nous maintenir dans notre zone de confort. Laisser paraitre ses émotions est tellement mal vu dans la société qu’il difficile de trouver le courage d’enlever ce masque. Il faut y aller petit à petit sans doute…

  2. oui certainement il faut y aller petit à petit, l’authenticité n’est pas une chose qui se gagne comme ça, d’un coup de baguette magique! C’est plutôt un travail de dévoilement et c’est toujours dépendant de qui nous entoure – et quand on joue, de qui nous dirige…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *