Interview exclusive de Dolph Lundgren (1/3)

Dans cet article, j’ai la chance d’accueillir une interview exclusive de Dolph Lundgren, star de films d’action, par mon collègue acteur Aléric Flair. 

“Dolph Lundgren – Train Like an Action Hero – Be Fit Forever”, éditions Skyhorse Publishing.

dolph lundgren

Dolph Lundgren, acteur de films d’action d’origine suédoise, à jamais Ivan Drago, le méchant de Rocky IV (1985), film iconique illustrant le dernier round de l’Amérique face à l’URSS. Champion de Karaté, étudiant modèle titulaire d’une bourse d’ingénieur chimiste au prestigieux MIT, il n’aura pas la carrière d’un Jean-Claude Van Damme, Arnold Schwarzenegger ou encore Sylvester Stallone (son mentor), mais il aura su s’établir en tant que figure incontournable parmi ces héros virils émergeant dans les années 80. Les amateurs de films de baston continuent à l’apprécier depuis les années 90, dans des films qu’il réalise parfois lui-même et sortent directement en vidéo, quand ce n’est pas sur grand écran dans les très nostalgiques Expendables.

Son livre de conseils sportifs (Train like an action hero – 2014), comme son parcours au cinéma, intéresseront de nombreux apprentis acteurs, particulièrement ceux rêvant de films d’action.

Extrait audio de l’interview :

 


 Interview de Dolph Lundgren, (1ère partie).

Aléric Flair – Dolph Lundgren, votre livre, Train Like An Action Hero (d’abord sorti sous le titre Fit Forever en Suède), est à la fois une autobiographie et un guide de conseils sportifs, pourquoi avoir combiné les deux ?

Dolph Lundgren – (Rires) Eh bien, un jour on m’a proposé d’écrire une autobiographie. Moi j’avais depuis longtemps le projet d’un manuel de fitness. J’y ai réfléchi et je me suis dit que je pouvais combiner les deux. Après tout, l’entraînement a été une part capitale de mon existence. Aujourd’hui ce livre raconte mon aventure hollywoodienne au fil des pages d’un manuel sportif. J’y décris comment le sport a pris une telle importance pour moi, comment il m’a littéralement sauvé la vie.

A.F – Comment le sport vous a t-il sauvé la vie ?

Dolph Lundgren – Quand j’étais enfant mon père avait des tendances maniaco-dépressives. Ça le rendait violent. Il avait pris l’habitude de me frapper ainsi que ma mère. C’était dans les années 60. L’enfant que j’étais n’avait nul part où se réfugier. Ma confiance en moi en a pris un coup. J’empruntais alors une mauvaise voie : je traînais avec des mecs qui volaient des mobylettes et buvaient. La plupart d’entre eux ont fini en taule ou en terre… C’était dans les années 70. Heureusement la découverte du sport m’a sauvé et permis de surmonter les doutes et la dépression dans lesquels j’étais plongé à cause de mon père.

A.F – Étudiant vous êtes passé par le M.I.T de Boston pour achever vos études d’ingénieur chimiste. Votre formation scientifique vous a t-elle aidé à rédiger la partie entraînement de votre livre ?

Dolph Lundgren – Les études sont toujours utiles, elles vous donnent de la perspective sur le monde. Poursuivre des études élargit vos centres d’intérêts, c’est un avantage non négligeable dans la vie. L’influence de ma formation d’ingénieur chimiste sur mon entraînement ? Tout d’abord sachez que vous n’avez pas besoin d’être ingénieur pour être un bon athlète! (Rires) Mais cela dit, j’ai utilisé mes connaissances pour créer mes programmes sportifs. J’avais une approche relativement scientifique: j’essayais quelque chose, je voyais comment cela affectait mes performances, puis je changeais une variable. Je faisais plus de cardio ou plus de musculation et j’observais le résultat. Aujourd’hui c’est toujours une démarche que j’essaye de garder à l’esprit.

Dolphlundgren

A.F – Comment votre programme a t-il évolué depuis les années 80? Avec l’expérience l’avez-vous modifié ?

Dolph Lundgren – Malheureusement, “l’expérience” veut aussi dire que vous vieillissez! (Rires) Je m’entraînais terriblement dur dans ma jeunesse. Aujourd’hui je dois garder à l’esprit le temps de récupération. Les semaines où je ne suis pas en train de tourner un film je peux me reposer plus facilement, je m’entraîne alors plus longtemps, plus intensément, je travaille l’endurance. Avec l’âge il est souhaitable d’éviter les blessures, car plus ça va plus il vous faudra de temps pour récupérer. Je veille donc à ne pas aller au maximum de mes performances, c’est là que les blessures arrivent… Je m’entraîne à environ 80% de mon maximum.

 

A.F – Votre livre avait pour titre au départ “Fit At Forty” (Etre en forme à quarante ans), peut-on l’utiliser à tous les âges ?

Dolph Lundgren – (Rires) Le livre devait s’appeler Être en forme à quarante ans, mais il a mis 10 ans de plus à s’écrire. Oui, je pense qu’il est valable pour tout le monde. De nos jours il existe beaucoup de machines sophistiquées, de programmes de musculation, de suppléments alimentaires, mais au fond le sport est quelque chose de simple et primaire. J’imagine qu’il y a deux mille ans les gladiateurs faisaient déjà des pompes, courraient, sprintaient, levaient des charges lourdes, et montaient des marches… certaines choses ne changent pas. Et puis j’essaye de proposer des programmes d’entraînement variés, avec du choix pour que cela ne devienne pas ennuyeux.

A.F – Peut-on conseiller Train Like an Action Hero à une femme ?

Dolph Lundgren – Je pense, oui! Il y a de chouettes photos à l’intérieur! (Rires) [NDLR: le livre contient de nombreuses photos torse nu de Dolph Lundgren à l’entraînement]. Hommes et femmes sont relativement proches physiologiquement. Les différences apparaissent surtout sur certaines zones du corps : les mecs prennent du gras autour de la taille et les filles plus sur les jambes et les cuisses. C’est génétique, nos compagnes sont bâties pour porter des enfants, la graisse s’accumule dans certaines régions en raison de cela. Mais concernant l’entraînement les deux sexes sont similaires. Dans certains sports extrêmes on rencontre certes moins de femmes, mais on en trouve tout de même. Ma fiancée par exemple est championne de karaté Kyokushin (karaté de contact). Donc oui, donnez-le aux femmes. Évidemment !

dolph lundgren

Train Like an Action Hero: Be Fit Forever sur AMAZON

– Interview de Dolph Lundgren partie 2  –

Retrouvez l’intégrale de cette interview de Dolph Lundgren en anglais dès maintenant.


 

[img_text_aside style= »2″ image= »http://www.etreacteur.fr/wp-content/uploads/2015/03/Aleric-Flair-Comedien-100×150.jpg » image_alignment= »left » headline= » » text= »%3Cp%3EMerci%20%C3%A0%20%3Ca%20href%3D%22http%3A%2F%2Fwww.aleric.book.fr%2F%22%3EAl%C3%A9ric%20Flair%20%3C%2Fa%3E(photo)%20qui%20a%20r%C3%A9alis%C3%A9%20cette%20interview%2C%20ainsi%20qu’%C3%A0%20%3Cstrong%3EJ%C3%A9r%C3%A9mie%20Damoiseau%3C%2Fstrong%3E%20proche%20collaborateur%20de%20Dolph%20Lundgren%20et%20sp%C3%A9cialiste%20de%20sa%20carri%C3%A8re%20gr%C3%A2ce%20%C3%A0%20qui%20celle-ci%20a%20pu%20%C3%AAtre%20r%C3%A9alis%C3%A9e.%3C%2Fp%3E%0A » alignment= »left »][/img_text_aside]


 

2 réponses sur “Interview exclusive de Dolph Lundgren (1/3)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *