Laissez tomber les bonnes résolutions, prenez des bonnes habitudes !

Image: Idea go / FreeDigitalPhotos.net

J’espère que vous avez bien terminé l’année 2011 et que vous êtes prêts à bien commencer 2012.

Pour ma part, la fin 2011 m’a appris que les quelques bonnes habitudes que j’avais mis en place étaient indispensables à mon bien-être mais également fragiles dans un environnement où j’ai eu d’autres habitudes bien ancrées : chez mes parents.

Nos habitudes sont des comportements que l’on a de manière quasi automatique. Elles sont ancrées dans notre inconscient, si bien qu’il est difficile de s’en débarrasser. L’avantage, c’est qu’il est beaucoup plus facile de créer une habitude positive et qu’elle remplacera facilement une habitude négative.

Donc pour 2012, j’ai décidé de laisser les bonnes résolutions dans le placard et de sortir les bonnes habitudes, c’est plus concret.

 

Bye bye 2011 !

 

Dans toute chose, il y a un début, un milieu, et une fin. La fin est souvent plus difficile à trouver que le début, d’ailleurs j’avais commencé à rédiger cet article sans proposer de faire de bilan.

Commençons donc par faire le bilan de l’année 2011.

 

Posez-vous ces quelques questions qui vous aideront à faire un bilan plus personnel :

Quels ont été mes succès ?
Quels ont été mes échecs ?
Qu’est-ce que je peux apprendre de tout ça ?

 

Cherchez les habitudes qui vous ont permis d’atteindre ces succès, et cherchez les habitudes qui vous ont fait échouer. Nos habitudes conditionnent bien souvent nos échecs et nos réussites. Quelles sont les habitudes qui vous aideront à devenir acteur ?

Take Baby Steps !

 

Faites des pas de bébé. Il vaut mieux faire des petits pas régulièrement et dans la bonne direction qu’un grand pas de temps en temps. On fait tous des grands pas de temps en temps, ce sont les petits pas qui feront la différence.

Le moyen le plus simple de progresser est de changer ses habitudes. Inutile de vouloir tout changer du jour au lendemain, à moins de tout plaquer pour partir à l’étranger, vous n’arriverez pas à vous débarrasser de vos mauvaises habitudes. La vie c’est comme au Rubik’s cube, on doit aligner les carrés les uns après les autres (future citation culte :-))!

On ne va pas installer quinze nouvelles habitudes en même temps, mais une seule à la fois qu’on va tester pendant 1 mois.

Devenez acteur de vos habitudes !

Choisissez quelque chose de simple à faire tous les jours. Ça peut être aussi simple que faire son lit chaque matin.

Votre nouvelle habitude doit être simple, facile à mettre en place, et vous permettre de progresser.

 

Testez sur 30 jours

 

Une fois votre nouvelle habitude décidée, forcez vous à le faire pendant 30 jours, puis décidez de continuer ou non. Vous vous mettrez moins de pression en la testant sur 30 jours seulement et vous aurez droit de l’abandonner. Et en 30 jours, vous aurez le temps de vous y habituer.

 

En bref, chaque mois, vous allez vous créer une nouvelle habitude.

Cette nouvelle habitude doit :

être simple et ne pas trop bouleverser les autres habitudes : vous ne voulez pas créer de résistance inconsciente à cette nouvelle habitude. Inutile d’espérer prendre une nouvelle habitude qui prend 4 heures chaque jour. Votre nouvelle habitude doit pouvoir s’inscrire dans votre quotidien, vous devez pouvoir trouver le temps pour le faire, et prévoir un moment pour ça. Commencez petit !

– être effectuée à un rythme régulier : chaque jour, chaque semaine, chaque mois.

– être effectuée à un moment précis : au réveil, après la douche, après chaque repas, avant de se coucher etc… L’idéal est de l’associer à une habitude que vous avez déjà, par exemple chanter sous la douche, ou écrire une page avant de prendre votre petit déjeuner etc…

– Intégrez une seule habitude à la fois pendant minimum 3 semaines pour une habitude quotidienne. Soyez attentif plus longtemps pour une habitude hebdomadaire ou mensuelle.

Tester cette habitude 1 mois et décidez si vous la gardez ou non.

 

Quelques idées

 

Quelques idées d’habitudes à mettre en place pour augmenter ses chances de devenir acteur :

– Faire 10 min d’exercices de respiration chaque jour

– Faire 10 min d’exercices vocaux chaque jour

– Faire 30 min d’exercices physique chaque jour

– Apprendre un texte par jour

– Lire 1 scénario par semaine

– Ecrire une page par jour minimum

– Passer 15 minutes par jour à observer les gens

– Méditer 15 min par jour

– Répondre chaque matin à la question « qu’est ce que je ressens ? »

– Consulter les offres de casting chaque jour

– Chanter sous la douche

– Finir sa douche à l’eau froide

– Engager la conversation avec un inconnu chaque jour

– Faire chaque semaine quelque chose de nouveau

–  etc…

 

Proposez vos idées d’habitudes en commentaire !

Pour ma part, je commence avec l’habitude de prendre chaque jour 10 minutes avec mon agenda pour m’organiser.

 

Pour en savoir plus sur le changement d’habitudes, vous pouvez aussi consulter les articles recensés sur cette page : http://les-ressources-du-changement.fr/changer-ses-habitudes/

 

 

Les habitudes productives sont innombrables et on peut en imaginer pour tous les objectifs.

 

Alors, prêts pour de nouvelles habitudes ?

 

Ne tenez pas vos promesses !

 

promesses-blocages-acteurQue nous les fassions à d’autres personnes ou à nous mêmes, les promesses nous engagent dans une direction, elles influencent nos actions ultérieures.

 

Certaines promesses peuvent nous aider à nous améliorer, comme la promesse de s’entrainer chaque jour, ou la promesses de tout faire pour réussir à devenir acteur. D’autres au contraire nous bloquent, sans même que nous nous en rendions compte.

 

Quand j’étais petit, je me suis fait plusieurs promesses qu’il est grand temps de laisser aller parce que je me suis rendu compte qu’elles me bloquaient. Par exemple, je me suis promis de ne plus jamais parler de ce que je ressentais parce que j’avais eu l’impression d’avoir été trahi. Je me suis promis d’avoir toujours une forme de tristesse dans les yeux après avoir vu un film où le héros était aimé pour ça. Je me suis promis de ne plus sourire à pleines dents parce que je trouvais que ça me donnait un mauvais profil. Je me suis promis de ne plus montrer mon intérêt pour la sexualité parce que j’en avais eu honte un jour, etc…

 

Toutes ces promesses que je me suis faites à moi-même, et celles que j’ai faites à d’autres continuent d’agir en moi et peuvent me bloquer sans que je comprenne vraiment pourquoi.

 

Nous nous faisons sans arrêt des promesses, nous nous promettons de ne plus jamais être en retard, nous nous promettons d’arrêter de fumer, de faire plus d’effort etc… et bien souvent nous ne les tenons pas.

Et si c’était à cause d’autres promesses que nous nous sommes faites avant, comme la promesse de ne plus poireauter pendant des heures, ou d’impressionner notre groupe d’amis en fumant, ou de ne plus se fatiguer pour rien etc…

 

Les promesses d’enfant sont plus puissantes que celles que l’on peut faire aujourd’hui. Et les enfants croisent les doigts dans leur dos lorsqu’ils font une promesse qu’ils ne veulent pas tenir, parce qu’ils savent qu’ils risquent d’être prisonnier de leur promesse. Certaines de nos actions quotidiennes sont liées à des promesses que nous nous sommes faites, si ce n’est toutes… Qu’elles soient génératrices de comportement positifs, comme la promesse d’apprendre à se connaître ou d’accepter ses échecs, ou de comportements négatifs, comme la promesse de ne plus être blessé ou de ne plus se tromper.

Il y a certaines promesses que nous voulons tenir, et certaines que nous avons oublié peut-être mais qui continuent de nous bloquer.

 

Examinez attentivement les promesses que avez faites, et voyez en quoi elles vous ont aidé ou bloqué. Puis pour chaque promesse bloquante, prenez la décision de la laisser aller. Que vous vous les soyez faites à vous même ou à quelqu’un d’autre, vous pouvez rompre cette promesse.

Prenez un instant, fermez les yeux et connectez vous à cette promesse, et prenez la décision de rompre cette promesse, sentez que vous en êtes vraiment libre. Puis voyez ce que cela change ou va changer dans votre vie !

 

Quelles promesses aimeriez-vous laisser tomber ?

 

[Video] Les conseils d’un directeur de casting

interview directeur de castingPour devenir acteur, on doit rencontrer les gens qui nous permettront de tourner, d’être embauchés dans des films. Les directeurs de casting font un premier travail de sélection pour le réalisateur, et les rencontrer est un passage obligé.

Il y a quelques semaines, le directeur de casting David Baranes a eu la gentillesse de m’accueillir dans son studio de casting pour répondre à mes questions.

J’ai eu des difficultés avec la conversion de la vidéo et son intégration sur le site, désolé pour la qualité de l’image, je ferais mieux la prochaine fois. D’ailleurs, si vous avez des conseils à me donner pour la conversion des vidéos venant d’un appareil photo Canon, je suis preneur.

 

Tout de suite, la vidéo !

 

 

 

[flv:http://www.etreacteur.fr/wp-content/uploads/2011/12/Interview-DAvid-B.flv 480 368]

 

 

En deux mots : Travail et Passion !

 

Pour en savoir plus sur les ateliers Tout Pour Jouer dont parle David Baranes dans la vidéo, c’est par ici, sur le blog Tout Pour Jouer.

J’y suis allé Mardi dernier, l’ambiance est conviviale et décontractée. C’est un bon moyen de faire des rencontres et de s’exercer dans un contexte différent. Il existe apparemment d’autres ateliers de ce genre à Paris, je ferais un article prochainement là dessus.

 

J’espère avoir l’occasion d’interviewer d’autres directeurs de casting, ou des agents. Quelles questions souhaiteriez-vous que je leur pose ?

L’exercice de répétition : Méthode Meisner avec Tiffany Stern

Je me suis éclaté ce matin en cours et c’était un vrai plaisir de pouvoir être vrai, de réagir dans le moment présent et de se permettre d’être honnête.

 

L’exercice de répétition est la base de la méthode Meisner. Deux acteurs face à face s’observent et tiennent une conversation en ayant pour texte une observation de l’un sur l’autre. Derrière cette phrase se crée la situation et la relation entre ces deux instruments qui évoluent instant sur instant. C’est un voyage imaginaire et émotionnel qui se met en place.

C’est aussi un excellent outil de connaissance de soi. Nos réactions, nos blocages sont les mêmes que dans la vie, et ils sont exposés à la lumière des projecteurs. L’ombre s’efface pour laisser rayonner notre être.

 

Tiffany Stern a adapté la méthode Meisner à la culture française à l’Actors Factory. J’ai vu mon évolution et celle de mes collègues depuis le début de l’année. Je prends de plus en plus d’assurance et de plaisir. C’est aussi à ça que sert un cours régulier et j’imagine le résultat à la fin de l’année !

 

Les stages son basés sur l’exercice de répétition et nous apprendra une chose simple : être vrai et réagir dans le moment présent.

Pour plus d’infos et les inscriptions : Les infos sur le stage

 

 

5 raisons qui nous empêchent d’être authentique

devenir acteur authentiqueCet article est inspiré par mes stages avec Bernard Hiller et mes cours à l’Actors Factory avec Tiffany Stern.

 

L’authenticité est une qualité qui nous permet d’être remarquable et mémorable. On ne peut pas ignorer quelqu’un qui est authentique et les personnes réellement authentiques sont rares. Pourtant, ce sont ces personnes qui font avancer le monde.

Nous sommes authentiques lorsque nous exprimons ce que nous ressentons vraiment, et lorsque nous cessons de penser et de juger.

 

Voici 5 raison qui nous empêchent d’être authentique :

 

Vouloir faire plaisir aux autres

 

En voulant toujours faire plaisir aux autres, vous niez votre propre sentiment et acceptez de faire des choses qui vous détournent de votre chemin. Faire plaisir aux autres au détriment de soi vient en réalité d’un manque de confiance en soi.

La peur d’être rejeté, la peur de ne pas être accepté nous empêche de nous exprimer avec authenticité. Il faut accepter de déplaire pour être authentique.

 

Être triste et vivre dans le passé

 

Pour être authentique, il faut vivre dans le moment présent. Vivre dans le passé, c’est rester dans ses pensées, rester dans des évènements qui n’existent plus. La tristesse vient d’émotions qui n’ont pas été exprimées et qui nous empêchent d’être vrai. Ces émotions sont des poisons qui nous consument tant qu’ils n’ont pas été expulsés. Pour s’en débarrasser, il faut les exprimer d’une manière ou d’une autre.

 

Vouloir tout contrôler

 

En vérité nous contrôlons très peu de choses. Vouloir tout contrôler, c’est se mentir à soi-même, c’est refuser la réalité telle qu’elle est. Si on cherche à tout contrôler, on s’empêche d’exprimer ce que l’on ressent, parce qu’on a peur de ne pas contrôler la réaction des autres, ou de soi même. Pour trouver l’authenticité, il faut accepter de lâcher prise.

Résister au changement

L’impermanence, un concept central dans le bouddhisme, est l’idée que tout change tout le temps. En résistant au changement, en n’acceptant pas les choses telles qu’elles sont, on crée une tension qui nous empêche d’être présent à nous même et d’être authentique. Nous changeons tout le temps, il n’y a rien de spécial à faire pour cela, mais nous devons accepter de changer.

 

Ne pas sortir de sa zone de confort

 

Sortir de notre zone de confort nous force à affronter nos peurs et à changer. En restant dans notre zone de confort, nous réprimons les impulsions qui nous incitent à en sortir. Nous sommes faits pour prendre des risques et nos instincts nous poussent à sortir de notre zone de confort. En y restant, nous nous empêchons d’être authentique.

 

Être authentique est quelque chose qui se travaille à chaque instant. Un des exercices qui peut nous aider est l’inventaire personnel qui nous permet de prendre conscience de ce que l’on ressent. J’avais écrit un article sur la vulnérabilité et l’inventaire personnel à la suite d’un stage avec Bernard Hiller : votre vulnérabilité est une force.

 

Trouver un professeur authentique qui nous enseigne à être vrai est essentiel pour sa vie personnelle comme pour sa vie professionnelle. Je remercie Tiffany Stern pour l’aide qu’elle m’apporte dans ce voyage vers moi-même. Pour en savoir plus sur son studio d’acteurs à Paris, lisez cet article : L’Actors Factory, un studio d’acteurs à Paris.

Faites votre plan pour devenir acteur en 3 étapes

plan de vie

 

Cet article est ma contribution au festival La croisée des blogs organisé par Rachel du blog Reine Organisation. Le thème de ce mois est « un plan de vie est-il un frein au bonheur ? »

 

 

Si vous échouez à planifier, vous planifiez d’échouer…

 

plan de vie
Certains droits réservés par ToNToN CoPT

Quelle est la vie que vous souhaitez avoir ? Comment vous y prendrez vous pour y arriver ?

 

Voilà les deux questions qui vous permettront d’atteindre vos buts.

 

Avant de prendre ma décision de devenir acteur, je comptais sur le hasard. J’espérais qu’un jour je serai acteur. Comme ça, par hasard, d’un coup, boom… Stupide n’est-ce pas  ?

En fait, j’avais un rêve, mais je n’avais absolument aucun plan pour devenir acteur.

 

Ne pas avoir de plan de vie, ou suivre le plan de vie de quelqu’un d’autre, c’est donc n’avoir aucune chance de vivre la vie de nos rêves.

 

Décidez votre vie !

 

J’ai traduit il y a quelques semaines une vidéo de Will Smith contenant diverses interventions et conseils sur le thème de réussir sa vie.  Dans la vidéo, Will Smith parle du pouvoir qu’il y a à simplement faire un choix, le fait de décider ce qu’on veut être, ce qu’on veut faire, et comment on va le faire.

Une fois que l’on prend une décision sur quelque chose, l’inconscient peut se concentrer à sa réalisation. L’inconscient a besoin de savoir précisémment dans quelle direction aller.

 

Lorsque vous voulez aller à un endroit que vous ne connaissez pas, il vous faut un plan pour y arriver. Que ce soit en utilisant une carte ou en demandant à quelqu’un de vous indiquer le chemin, vous avez besoin de savoir dans quelle direction aller, par quelle rue passer, etc…

Pour réaliser votre rêve, il vous faut donc aussi une destination précise et un plan.

 

Qui je veux être ?

Posez vous cette question, et commencez à trouver les réponses. L’être est toujours le plus important. De là vous pourrez trouver ce que vous voulez faire.

 

Qu’est-ce que je veux faire ?

 

Définissez un évènement précis qui représente la réalisation de votre rêve. Trouvez quelque chose de concret, quelque chose que vous voulez faire. Soyez le plus précis possible et fixez vous une date limite.

Cela peut être quelque chose de grand, énorme même qui arrivera dans plusieurs années ou un évènement plus proche. Dites ce que vous voulez, et quand vous le voulez. Cela vous permettra également de visualiser ce que vous voulez et de l’inscrire dans votre subconscient.

 

Comment je vais faire pour y arriver ?

Trouvez les étapes à franchir pour arriver à faire ce que vous voulez faire.

Par exemple, si vous voulez obtenir le premier rôle d’un long métrage produit par Europacorp avant 2020, il vous faudra d’abord faire d’autres films, faire vos preuves. Il vous faudra avoir accès au casting. Vous aurez certainement besoin d’un agent. Comment allez vous le trouver ? Vous aurez d’abord besoin de bonnes photos, d’un bon niveau de jeu, et il vous faudra trouver un moyen d’entrer en contact avec eux.

Établissez votre plan étape par étape, de l’endroit où vous êtes à l’endroit où vous voulez aller.

 

Be specific !

 

Soyez précis ! mes profs répètent cela sans arrêt. C’est valable pour le travail d’une scène comme dans la vie.

Plus votre objectif est précis, plus vos sous-objectifs sont précis, et plus vous serez engagés dans l’action.

 

Quelle est la prochaine action à effectuer ?

Tout voyage commence par un premier pas. Trouvez quel est le premier pas à faire.

Encore une fois, soyez précis, trouvez quelque chose que vous pouvez faire le plus tôt possible. Si vous avez trouvé que vous devez commencer par prendre des cours, peut-être que votre prochaine action sera simplement de recenser toutes les écoles d’art dramatique de votre région, ou de trouver le numéro de téléphone de ce cours dont on vous a dit du bien.

Programmez la et faites la. C’est aussi simple que ça.

 

Votre plan doit être à la fois précis et flexible pour pouvoir s’adapter aux opportunités qui se présenteront à vous. Et il vous faut fixer des dates limites pour passer à l’action. Si Noël n’était pas fixé au 25 Décembre, on n’achèterait jamais les cadeaux !

 

Pour m’aider à connaître les étapes à suivre, je me suis abonné à un cours en anglais en vidéo qui me donne les informations nécessaires pour commencer ma carrière. C’est un cours étape par étape qui m’aide bien en me donnant la prochaine étape à effectuer : Acting Career Quick Start.

 

Appréciez le voyage !

Quand vous connaîtrez chaque étape et chaque action à effectuer pour atteindre votre but, et que vous saurez quelle est votre prochaine action, vous pourrez vous concentrer sur sa réalisation.

Will Smith dit dans la vidéo sur ses secrets du succès que pour construire un mur, on ne se dit pas qu’on va construire le plus grand et le plus beau mur qui ai jamais été construit. Il dit qu’il faut poser chaque brique aussi parfaitement que possible, et faire ça jour après jour pour enfin avoir un mur.

Dans le Zen, on dit une chose à propos du bonheur : on ne peut le trouver qu’ici et maintenant. Le bonheur est une émotion qui ne se vit que dans l’instant présent. Grâce à votre plan de vie, vous pourrez vous concentrer sur l’instant présent et apprécier le chemin qui vous mènera à votre rêve.

 

Si nous savons ce que nous voulons, si nous sommes capables de faire un plan pour y arriver, nous nous donnons les moyens d’agir jour après jour dans la bonne direction. Mais c’est uniquement en restant dans le moment présent, en se connectant à l’instant, que nous pouvons trouver le bonheur.

 

Alors c’est quoi votre plan ? Je peaufine encore le mien, mais je peux déjà vous dire que ce blog est une des étapes, et qu’une autre consiste à aller étudier 2 ans à Los Angeles…

 

Postez un commentaire ci-dessous pour partager votre plan ou votre manière de décider de votre vie !

 

Livre : Je veux faire du cinéma : 70 métiers et les moyens d’y accéder

Je veux faire du cinéma

Si les métiers les plus connus du monde du cinéma sont Acteur et Réalisateur, travailler dans le cinéma peut également se faire dans de nombreux autres corps de métier. De plus, pour un acteur, il est important de connaître les différentes personnes qui travaillent sur un film, puisque nous serons amenés à travailler avec eux.

 

Le livre Je veux faire du Cinéma, 70 métiers et les moyens d’y accéder expose chaque métier de façon simple et claire et enrichit ces informations par de nombreux témoignages de professionnels.

Le livre est édité par Europacorp, et il est parsemé de témoignages de professionnels, dont Luc Besson, Yves Agostini, Thierry Arbogast, Richard Berry, Philippe Carcassonne, Jean Cosmos, Clotilde Courau, Olivier Delsbosc, Frédéric Diefenthal, Tcheky Karyo, et bien d’autres.

 

De l’idée d’origine à la sortie du film, vous aurez une vue d’ensemble des différentes personnes impliquées dans la création d’un film.

Pour chaque corps de métier, vous aurez un descriptif des différents métiers et une indication de salaire, ainsi qu’une sélection d’ouvrages à lire. A la fin du livre, vous trouverez également un annexe avec des liens utiles et des adresses d’écoles et organismes de formation.

 

Mon avis sur ce livre :

Les points positifs

C’est un très bon livre pour connaître les différents métiers du Cinéma. Il est bien illustré et les nombreux témoignages en rendent la lecture agréable. Cela m’a aidé à me faire une représentation globale de la vie d’un film à travers les personnes qui le font vivre.

 

Les points négatifs

J’ai la deuxième édition qui date de 2002, le livre n’est plus tout à fait à jour et une bonne partie des liens donnés dans l’annexe ne fonctionnent plus (j’ai fait un tri pour vous mettre les liens qui fonctionnent). J’ai également remarqué une erreur concernant le terme silhouette. Cela dit, la dernière version date de 2010.

Le livre tourne presque uniquement autour des productions d’Europacorp. Ce qui peut déplaire à ceux qui n’aiment pas !

 

Pour faciliter la lecture, j’ai séparé cet article en plusieurs pages selon les corps de métier, et vous trouverez en dernière page les liens utiles.