Peur Du Rejet : Comment La Gérer

 

La peur du rejet est profondément liée au besoin primitif d’appartenir à un groupe pour s’assurer notre survie.

Quand on s’expose régulièrement aux critiques, qu’on est en permanence en recherche d’un nouveau projet, ou qu’on est dans un domaine compétitif où la sélection est toujours présente, on est sans arrêt confronté au rejet.

Le métier d’acteur est probablement un de ceux où le rejet et la peur du rejet sont les plus présents. Que ce soit dans un cours où votre proposition est rejetée par le prof, que ce soit après un casting où vous n’êtes pas pris, que ce soit dans un projet qui tourne mal, ou que ce soit les mauvaises critiques du public, les occasions de vous sentir rejeté sont nombreuses.

Certaines personnes arrivent à passer facilement à autre chose, se débarrassant de leurs sensations négatives comme on se débarrasse du froid avec un bon bain chaud. Pour ces personnes là, le rejet est accepté comme faisant partie de la vie, et cela ne les empêche pas de se sentir confiantes, d’aller de l’avant et de s’investir dans ce qu’elles font. Elles n’ont pas peur du rejet, et c’est à peine s’il leur arrive de se sentir rejetées.

Et puis pour d’autres, c’est plus difficile. Elles se repassent dans la tête le film du moment où elles se sont senties rejetées, elles se découragent à l’idée qu’elles puissent être à nouveau rejetées et elles finissent par perdre leur motivation et leur enthousiasme. La peur du rejet les bloque et les empêche d’avancer.

Certains abandonnent l’idée de devenir acteur, deviennent manager chez Aldi et vivent une vie bien tranquille où ils seront moins exposés au rejet.

Et puis il y a ceux qui travaillent sur eux, qui apprennent à gérer le rejet et qui foncent avec enthousiasme.

 

Gérer la peur du rejet, ça s’apprend.

 

Pour apprendre à mieux gérer la peur du rejet, il est important de transformer la vision que vous avez du rejet.

Le rejet, aujourd’hui, n’est pas aussi mortel qu’à l’époque où être rejeté signifiait devoir assurer sa survie et aller chasser le mammouth tout seul avec un caillou. Pourtant, il est possible que vous ayez cette sensation, particulièrement si vous avez vécu un rejet traumatisant dans l’enfance.

Vous avez appris à associer le rejet à un danger pour votre survie et c’est cet apprentissage qu’il est nécessaire d’actualiser pour aller au delà de la peur du rejet.

Si vous prenez conscience qu’il y a autour de vous des personnes qui vous soutiennent et qui s’intéressent à vous, vous pourrez déjà commencer à vous rassurer.

Ensuite, être rejeté ne veut pas dire que vous êtes nul ou que vous ne valez rien. Les rejets que vous avez subi proviennent d’une ou de plusieurs personnes qui ont leur propre point de vue sur les choses, leurs propres attentes, leurs propres soucis. Et ce qu’elles ont rejeté, ce n’est pas vous en totalité, mais une partie du travail que vous leur avez montré.

Alors vous pouvez relativiser les rejets que vous avez vécu, et changer la manière dont ces souvenirs sont organisés dans votre mémoire.

Si quelqu’un vous rappelait sans arrêt la situation dans laquelle vous vous êtes senti rejeté, en vous montrant un film ou une image de ce moment par exemple, vous auriez des raisons de vous énerver. En réalité, c’est ce que vous faites inconsciemment en ruminant des pensées négatives sur ce moment.

Vous avez cette image dans votre mémoire, et vous l’affichez en grand. Si vous la bougez ou si vous en changez les couleurs ou la taille, vous pouvez constater que votre ressenti change par rapport à ce moment. De cette manière, vous pouvez la rendre inoffensive comme un vieux timbre poste oublié.

 

L’hypnose est un très bon moyen pour modifier sa perception des choses et apprendre de nouvelles manières de réagir. Cette séance d’hypnose vous guidera à travers ces étapes pour vous aider à mieux gérer le rejet et à dépasser la peur du rejet :

peur du rejet

Mieux gérer le rejet en auto-hypnose