Comment devenir actrice : Interview d’Hélène Kuhn, Le crocodile du Botswanga

Helène Kuhn crocodile botswanga

Quand on commence, on a souvent en tête les grands acteurs, leurs grands rôles et on est évidemment passionnés par leur parcours. Mais avant d’en arriver là, on passe tous par des petits rôles, des premiers pas dans le métier où on met à l’épreuve du terrain toutes ces choses qu’on a pu apprendre en suivant des cours ou des stages.

C’est aussi inspirant d’avoir le témoignage d’une personne qui est un peu plus avancée que soi dans son parcours, à un niveau qui nous est atteignable. Quand on se demande comment devenir actrice, la meilleure réponse vient des actrices !

J’ai rencontré la jeune actrice Hélène Kuhn pour qu’elle nous parle de son rôle de Léa dans la comédie Le Crocodile du Botswanga.

Fraîchement débarquée des Etats-Unis où elle a suivit les cours du New York Conservatory for Dramatic Arts, Hélène aborde le casting du Crocodile du Botswanga avec la volonté d’appliquer ce qu’elle a appris là bas.

Bien choisir sa tenue

 

“Pour mon premier casting avec Coralie (Coralie Amédéo, la directrice de Casting) j’ai mis un haut fleuri parce que je me suis dit que dans son apparence elle était légère, une jeune vierge. Donc je me suis maquillée très fraîchement, j’ai juste mis un peu de mascarat. J’ai fait mon choix et c’était ça. C’est un sujet qu’on approfondit beaucoup aux États Unis : les choix dans son apparence, comment tu t’habilles, les couleurs que tu choisis, les coupes, tes cheveux s’ils sont lâchés, pas lâchés, etc… J’aime faire évoluer mes personnages pendant les auditions, insérer des éléments physiques, proposer 3 choix différents, c’est important et apprécié aux USA.”

Ecouter attentivement les indications de la directrice de casting Coralie Amedeo.

 

“Elle m’a filmé d’assez proche et m’a fait faire la scène une fois comme je l’avais préparé, puis elle m’a donné des indications très précises. Je les ai suivies à la lettre. C’est une très bonne directrice de casting”

Ce premier tour de casting lui a permis d’être rappelée pour le second tour.

“Je me suis retrouvé face a Lionel et Fabrice ( les réalisateurs ), et Coralie. Ils m’ont fait repasser les mêmes scènes avec des potentiels acteurs qui pouvaient jouer Leslie Konda.

Nous faisions la scène sur le banc qui est une scène comique mais érotique. C’est une scène de séduction où le personnage de Lea joue avec les sens de Leslie Konda. J’ai décidé dès le début de suivre toutes indications physiques, de la jouer complètement avec mon partenaire, de pas avoir peur, donc de prendre sa main, de me la mettre sur la poitrine, de me toucher avec, de lui foutre un doigt dans la bouche, de lui souffler dessus, et tu le sens quoi, c’est chaud ! “

 helene kuhn crocodile du botswanga

Donner le maximum

 

“ Toutes les indications qu’ils me donnaient, je les prenais. Je voulais avoir donné le meilleur de moi, c’était ma deuxième audition à Paris. J’avais besoin que mes expériences soient des réussites personnelles.

J’étais dans un état d’alerte totale. J’étais hyper connectée. Il fallait que je sois présente et connectée avec le directeur de casting, l’autre comédien dès l’instant où je rentrais dans la pièce… Il y avait de l’électricité dans l’air, ça se sentait. Après, que je l’ai ou pas ne dépend pas de moi, c’est eux qui décident..”

Faire preuve d’assurance et faire part de ses besoins pour être plus à l’aise.

“Le premier jour du tournage, on a tourné les scènes dans la chambre avec 40 personnes sur le plateau. C’est une scène comique, malgré tout je me dénude et ce n’est pas évident. Je me suis rendue compte que je n’étais pas a l’aise et demandé a Lionel si c’était possible de réduire le nombre de personnes sur le plateau. Ils sont allés derrière le moniteur qui est 10 mètres plus loin, c’était déjà ça. “

Après ces premières scènes en studio, Hélène a la chance de partir tourner à l’étranger à la Havane, Cuba.

Construire le personnage avec le réalisateur

 

“Je l’ai plus construite par sa corporalité, la façon dont elle respire, son plaisir à jouer, son plaisir de réaction.. C’est une fille qui écoute et qui réagit tout en provoquant et en manipulant. Elle sait très bien ce qu’elle fait et prend du plaisir à séduire, à titiller les hommes. Donc elle se contient, elle sait que ça va monter mais elle prend son temps. ! Ne pas trop donner, juste un tout petit peu, tranquillement, dans la retenue.

Mon professeur de Meisner disait avec justesse, ‘Don’t try to show, try to hide” N’essaies pas montrer, essaies de cacher. Si tu as une rage de dent, ton oreille te gratte, si tu es en manque, si tu es passionnément amoureux ou dépressif, nerveux, ce sont des éléments important de la composition du personnage. Essaie de le cacher et pas de le montrer. »

S’adapter aux contraintes techniques

« Beaucoup de scènes extérieures ont été tournées en fin de journée, avec le couché de soleil à contre jour. Ils ont fait de très belles images à la caméra. il nous restait peu de temps et ils voulaient du flare (voir definition sur wikipédia). La aussi il y a un vrai dialogue avec le camera man. Il y avait pas mal de placements assez précis pour l’image. Pour pouvoir prendre des libertés et du plaisir, il faut savoir exactement où va ton personnage, C’est un peu une chorégraphie, c’est millimétré. Ça aide, c’est une bonne structure technique.”

affiche crocodile du botswanga