Les 10 leçons de Schwarzenegger sur la réussite

Arnold-SchwarzeneggerJe viens de terminer un livre passionnant de 800 pages : l’autobiographie d’Arnold Schwarzenneger. Je trouve qu’il est toujours intéressant de s’inspirer du parcours de personnes qui ont réussi là où on voudrait réussir. Schwarzenneger n’est pas un acteur que j’admire particulièrement pour son jeu, mais je l’admire pour son parcours.

Dans son auto-biographie, il livre honnêtement son parcours et sa manière de penser. Après avoir lu de nombreux livres sur le développement personnel et la réussite, j’étais fasciné de voir à quel point il avait appliqué tout cela naturellement. Dans un prochain article, je vous partagerai les points que je retiens de son parcours au regard des autres livres plus théoriques que j’ai lu.

Dans cet article, je vais vous donner  les 10 règles de la réussite que Schwarzenneger donne lui-même dans son livre. Je vous invite à faire comme moi et à vous demander où vous en êtes par rapport à ces 10 règles.

 

1- Changez vos handicaps en avantages

Schwarzenneger a travaillé dur sur son accent et son physique. Les agents d’Hollywood lui disaient que son physique hors norme et son accent seraient un handicap. Il les as utilisé pour en faire sa marque de fabrique.

Ma particularité physique évidente est que je suis métis franco-vietnamien. J’ai longtemps cru que je n’aurais aucun rôle à cause de ça, et j’ai petit à petit changé ma mentalité par rapport à ça. Aujourd’hui je sais que cela me fait ressortir de la masse et qu’en conséquence je peux viser des premiers rôles inspirés par cette particularité.

2- Quand quelqu’un vous dit non, vous devriez entendre oui.

Schwarzenneger a accomplit énormément de choses que l’on disait impossible de sa carrière d’acteur à celle de gouverneur, il n’a jamais cru quiconque lui disant qu’une chose était impossible à réaliser.

J’essaie de développer cette attitude dans ma vie quotidienne. Néanmoins il m’arrive encore de penser qu’une chose est impossible ou de me sentir mal lorsqu’on me dit qu’une chose est impossible.  J’entends encore le non assez souvent. J’ai commencé assez récemment à appliquer une technique nommée EFT pour me libérer de mes croyances négatives et c’est efficace pour diminuer le ressenti négatif lié à certaines croyances.

3- Ne suivez jamais la foule, allez là où il n’y a personne.

Schwarzy a toujours fait les choses à sa façon et à toujours visé le sommet. Il y a toujours moins de monde au sommet. Mieux vaut faire les choses à sa façon plutôt que de faire comme tout le monde.

Je vise également le sommet, je sais qu’avec mon physique je ne peux viser que des rôles principaux ou des apparitions insignifiantes… Donc je préfère les rôles principaux.

Beaucoup de comédiens et comédiennes acceptent de galérer et finissent par accepter que dans 10 ans ils galéreront encore à renouveler leur statut. Résultat ils ne se donnent pas à fond et obtiennent ce qu’ils ont visé : un résultat médiocre.

 

4 – Quoi que vous fassiez dans la vie, vendre en fait partie.

Schwarzenneger est infatigable lorsqu’il s’agit de faire sa promotion. De sa carrière de bodybuilder à celle d’acteur puis de gouverneur, il a toujours été excellent pour vendre ses idées, ses films, sa vision de la vie.

Je ne suis certainement pas un vendeur né, au contraire. C’est pourquoi je m’éduque dans le domaine du marketting. Je lis des livres, je suis des blogs, et je commence à penser en terme de vente.

 

5- Ne laissez jamais la fierté se mettre en travers de votre chemin.

Même au plus haut niveau, il faut avoir l’humilité de se remettre en question. Schwarzenegger n’a jamais hésité à reconnaître ses torts pour en tirer les leçons.

J’ai faillit laisser ma fierté se mettre en travers de mon chemin et ça a été une bonne claque cette année. J’avais laissé mon ego empiéter sur mon travail et sur l’ambiance de mon groupe de travail. Dans un groupe, chacun à ses responsabilités. Reconnaître les siennes, c’est aussi permettre aux autres de reconnaître les leurs.  S’il faut ramper pour passer sous la clôture, rampons !

 

6- Ne pensez pas trop.

La pensée consomme de l’énergie qui est nécessaire à l’action. Si on commence à penser à tous les obstacles qu’on pourrait rencontrer, on peut passer son temps à réfléchir et ne jamais agir. Parfois, il vaut mieux en savoir le moins possible, se lancer, et apprendre sur le tas.

Il n’y a que la pratique de la méditation qui me permet d’éviter de trop penser. J’en ai besoin et je sens nettement la différence dans ma vie lorsque je pratique et que je ne pratique pas.

Je me suis lancé dans la carrière d’acteur sans trop y réfléchir, j’ai commencé ce blog sans y penser plus que ça… Je pense beaucoup, mais quand j’ai une vision enthousiasmante dans mon esprit, j’ai la capacité à me lancer.

Lors d’une scène, il faut faire sa préparation en amont, mais si on continue d’y penser lorsque l’on joue, on ne peut pas être présent. Il faut lâcher la préparation pour se connecter à la scène et à notre partenaire.

 

7 – Oubliez le plan B.

S’il n’y a pas de plan B, le plan A doit fonctionner. Préparer un plan B, c’est prendre une attitude défaitiste. Will Smith le dit aussi dans cette vidéo : « Il n’y a pas de raison d’avoir de plan B parce que cela distrait du plan A ».

Il m’arrive encore d’avoir des plans B, ou des plans mal définis. Mais je n’ai pas de plan B pour ma carrière d’acteur. Je ne ferai pas autre chose si ça ne marche pas. Pendant un moment, j’ai eu l’impression que ce blog devenait une sorte de plan B, c’est pourquoi j’ai passé moins de temps dessus. En fait, il s’agit plutôt de faire le tri entre ce qui entre dans le plan A et ce qui n’en fait pas partie.

 

8 – Vous pouvez utiliser l’humour outrageux pour prendre votre revanche.

Schwarzenegger a subit quelques humiliations, mais il n’a pas perdu son sens de l’humour. Au contraire, il s’en est servi.

Si j’ai un jour une revanche à prendre sur quelqu’un, j’espère que je me souviendrai de cette leçon !

9 – Il y a 24 heures dans une journée.

Schwarzenegger est devenu champion de Bodybuilding, tout en faisant du business et en étudiant à l’université. Il arrive à faire en un jour ce que d’autres mettent des semaines à faire.

J’ai beaucoup de travail à faire à ce niveau. J’ai toujours l’impression que le temps passe trop vite et que je n’ai pas le temps de faire ce que je veux en une journée. Schwarzenegger a acquit la discipline nécessaire pour réaliser ses rêves.

 

10 – Répétitions, répétitions, répétitions.

Schwarzenegger a compris en s’entraînant au bodybuilding que tout était question de répétitions. Il n’y a pas de raccourcis. Il s’est entraîné des heures pour gonfler ses muscles, il s’est entraîné des heures pour être capable de recharger et tirer au fusil à pompe à une seule main tout en conduisant une moto pour Terminator, il répétait ses discours de gouverneur des dizaines de fois avant de les prononcer en public.

Je me suis mis à la musculation, et effectivement, il n’y a pas de raccourci ! Pour que les muscles grossissent, il faut s’entraîner régulièrement. C’est une bonne école pour se forger une discipline.

 

Total Recall, l’autobiographie d’Arnold Schwarzenegger a été une bonne source d’inspiration pour moi. Sa vie m’a donné beaucoup d’inspiration au delà des quelques règles qu’il a donné sur sa réussite. Je retiens surtout qu’il a toujours été optimiste et qu’il a toujours eu une vision claire de ce qu’il voulait. Une fois cette vision dans son esprit, il n’en change plus.

12 comments

  1. Très bel article Binh, bravo !
    Cela résume très bien l’attitude à avoir pour réussir au sens large.
    Concernant le « plan B », si on l’entend au sens où « il faut se donner à fond dans le plan A, il doit être le principal, l’échec est impossible », alors je dis oui à 100%. Cela dit, me concernant, je conseille toujours d’avoir quelque chose en plus à coté : de continuer ses études, d’avoir un travail épanouissant et générateur de revenu, … Cependant, cela ne doit en rien empêcher de croire à 100% à son plan A. Comme tu le dis, Schwarzenegger lui même a fait des études et ça lui a manifestement servi.

    1. Effectivement, Schwarzenegger avait également d’autres centres d’intérêt qui faisaient partie de son plan. Continuer ses études et avoir un travail intéressant peut faire partie du plan A tant que cela va dans la même direction. Si l’on fait des études pour le cas où on ne réussirait pas dans le métier, c’est déjà échouer. Si par contre on fait des études pour apprendre des choses qui nous seront utiles dans ce métier alors cela fait partie du plan A.

  2. Wow! Quel boulot! Quel beau résumé pratique d’une biographie de 800pages! Félicitations et surtout merci, Binh pour ta générosité à partager telle précieuse information.

    Les principes sont simples à comprendre (perso, en pratique, glups!), authentiques et efficaces: le parcours de schwarzy nous démontre que ce n’est pas tant le talent en soi qui est important, mais comment nous décidons d’avancer avec ce que nous sommes.

    Merci également pour partager la manière avec laquelle tu travailles à mettre ces principes en application dans ta propre vie. Cela me rend l’article plus concret et me pousse à en faire autant.

    Question à propos de ton illustration personnelle du principe 3(« Ne suivez jamais la foule, allez là où il n’y a personne. »)…ton ambition ne corresponderait-elle pas justement à celle partagée par la majorité de comédiens et comédiennes?

    1. Merci Gromic ! Schwarzenegger a fait un beau travail pour résumer sa vie dans ces quelques règles. Je n’ai fait que reprendre les 10 point qu’il donne lui même dans son livre.

      Mon ambition correspond certainement à ce que veulent la majorité des comédiens quand ils se lancent, mais j’ai l’impression qu’après un certain temps, leur rêve disparaît. Plutôt que de continuer à apprendre, nombreux se contentent de quelques rôles qui leur permettent de survivre. Et un grand nombre veulent simplement vivre de ce métier et n’ont pas d’autres rêves ensuite. Pour moi, vivre de ce métier fait partie des pas à franchir, mais je garde dans l’idée de continuer de monter après ça. Schwarzy l’explique mieux que moi et avec la conviction de celui qui l’a fait. Il ne voulait pas seulement être un champion de bodybuilding, il voulait être le plus grand champion de bodybuilding de l’histoire. Il ne voulait pas seulement être acteur, il voulait être la star la mieux payée d’Hollywood. Il ne voulait pas juste faire de la politique, il voulait devenir le gouverneur d’un des Etats des USA les plus puissants.
      Il a toujours vu grand et c’est ce qui fait sa force.

  3. Bonjour

    J’aime surtout le conseil sur oubliez votre fierté.
    J’ai remarqué que souve,t , c’était ça, la fireté ou l’égo qui empêchaient de progresser

    Merci en tous cas pour cet article

  4. D’excellents conseils, vraiment ! De plus, le parcours de Schwarzenegger est impressionnant, dans la mesure où il a effectivement réussi des choses qui paraissait pourtant impossible. D’ailleurs, il a aussi voulu se présenter à la présidentiel des Etat-Unis non ? Mais ça c’était réellement impossible je crois bien, pour cause la loi dans les US.

    Enfin bref, excellent article !

    Au plaisir de te lire,
    Hugo.

  5. Schwarzenegger est une personne qui me fascine et je pense que sa personnalité est et doit être un exemple pour chaque personne. Ce que je retiens en parti chez lui c’est que « il n’y a de limite pour l’homme que les propres limites qu’il se crée » et donc tant qu’on y croit on peut effectivement parvenir au bout de ses rêves. Cela nécessite une certaine confiance en soi et de la persévérance dans l’action… mais on peut y arriver.
    C’est un article très instructif et très utile. Je suis entrain de voir comment je pourrait me procurer le livre.

Comments are closed.