Les 3 livres qui m’ont décidé à devenir acteur

Cet article est ma contribution au festival La croisée des blogs, organisé ce mois ci par Olivier Roland du blog Des livres pour changer de vie. Olivier Roland est l’auteur du livre Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog, un livre qui a aussi changé ma vie puisqu’il m’a incité a créer ce blog. Merci à toi Olivier !

 

 

Sélectionner 3 livres qui ont changé ma vie a été plutôt facile au regard du grand nombre de livres que j’ai lu. Les livres qui ont changé ma vie m’ont incité à prendre une décision. Ils sont arrivés à un tournant de ma vie et m’ont permis de prendre une décision en me donnant une réponse à la question : Qu’est ce que je veux ?

 

Sur les traces de siddharta, Thich Nhat Hanh

 


Je devais avoir une quinzaine d’années lorsque j’ai lu ce livre pour la première fois. Mon premier gros livre, 521 pages avalées en deux semaines de vacances. J’avais vu ce livre plusieurs fois dans le bureau de mon père et il m’avait toujours intrigué, qui était ce Siddharta ?

C’est à l’occasion d’un départ en vacances avec mes parents que je me suis décidé à l’emmener. Tout ce que je suis aujourd’hui découle de ce livre.

Siddharta Gautama dit Bouddha

 

Sur les traces de Siddharta raconte d’une manière très simple la vie de Bouddha et ses enseignements. Siddharta était un prince Indien beau et intelligent qui a renoncé à ses richesses et à son royaume pour trouver la réponse aux souffrances humaines. Après des années d’ascétisme et d’exercices spirituels, il a atteint l’illumination, l’état d’être au delà de la pensée. Il est devenu le Bouddha, l’éveillé.

Être heureux ici et maintenant

 

L’état d’éveil tel que décrit dans le bouddhisme est la transcendance de toutes les dualités, et la compréhension juste et totale de la réalité. Cet état d’éveil est un état de présence totale à l’ici et maintenant, au delà des pensées et des préoccupations de l’égo. C’est la source d’une grande joie intérieure et du bonheur véritable.

L’illumination

 

L’illumination se produit quand l’égo lâche prise et que notre vraie nature refait surface et se manifeste. On a alors la compréhension profonde du monde au delà des dualités. C’est la transcendance du bien et du mal, de la vie et de la mort, de l’existence et de la non-existence, etc… C’est la compréhension totale de l’unité de l’univers, il n’y a plus de distinction entre le moi et les autres. On ne fait plus qu’un.

On a tous un bouddha en nous

 

Cet état d’éveil est accessible à tous. Nous avons tous un Bouddha en nous, c’est à dire que nous pouvons tous atteindre l’illumination en pratiquant la méditation, l’attention à l’instant présent et en suivant un chemin spirituel. Un épisode du livre raconte la conversion d’un grand criminel par Bouddha qui a reconnût en lui sa véritable nature de Bouddha et lui a permis de l’exprimer.

Pour atteindre l’état de Bouddha, nous devons nous libérer de notre karma passé. Le karma représente l’ensemble des graines que nous avons semées et qui poussent dans notre conscience. Si nous semons de bonne graines d’amour et de compassion, et que nous les arrosons régulièrement, ces graines poussent et portent leur fruits. Il en va de même des graines de haine et de discrimination.

Selon le bouddhisme, atteindre l’illumination permet de se libérer du cycle de réincarnation et d’accéder au Nirvana, le paradis. Les êtres éveillés, les bouddhas qui font le voeu d’aider tous les êtres à atteindre l’illumination sont appelés Bodhisattvas. Ils continuent de se réincarner pour permettre à de plus en plus de monde de suivre le chemin spirituel.

Dans le bouddhisme Zen, le voeu de Bodhisattva est grandement valorisé.

La méditation : J’inspire – J’expire

 

La méditation est la pratique centrale du bouddhisme. Elle permet de se relier à l’instant présent en portant son attention sur ce qui est là maintenant, nos sensations, notre respiration. Selon Thich Nhat Hanh, la méditation sur la respiration est essentielle. C’est une méditation simple et accessible à tous, et une base solide dans la pratique.

J’inspire, je sais que j’inspire. J’expire, je sais que j’expire. C’est la première méditation que j’ai apprise en lisant Sur les traces de Siddharta. Assis sur mon lit dans ma petite chambre de vacance, j’ai commencé à méditer pour la première fois. 5 minutes, puis 10, puis un peu plus longtemps chaque jour. J’ai commencé à me libérer de mes pensées et de l’identification à mes pensées. J’ai commencé à me sentir plus serein.

La méditation permet de prendre conscience que nous sommes plus, beaucoup plus que nos pensées. En apprenant la méditation, vous apprenez à observer vos pensées et à les laisser passer en recentrant votre attention sur l’objet de votre méditation, par exemple la respiration.

 

En quoi ce livre a t il changé ma vie ?

 

Si je ne devais citer qu’un seul livre qui a changé ma vie, je citerai celui là. En le lisant, j’ai découvert un sens à ma vie. J’ai découvert que je pouvais être heureux et vivre dans le moment présent, et j’ai appris une méthode pour y arriver. Je me suis libéré d’une bonne part de mes inquiétudes par rapport à l’avenir et j’ai intégré la méditation à ma vie quotidienne.

J’ai plus tard fait le choix de devenir végétarien pour me mettre en accord avec mes convictions.

 

J’avais tellement appris en lisant ce livre que j’avais envie d’en apprendre encore plus. L’appétit vient en mangeant comme on dit. J’ai lu d’autres livres de Thich Nhat Hanh, et d’autres livres sur le Zen. En prenant cette habitude de lire et d’apprendre à travers mes lectures, j’en suis arrivé à lire des livres de développement personnel dans lesquels j’ai puisé beaucoup d’inspiration et de courage. Notamment le courage de suivre mon rêve.

 

Acteur, un métier Zen ?

 

C’est en lisant tous ces livres sur le Zen que m’est venue l’idée de devenir acteur.

Je cherchais un métier en accord avec cette philosophie de vie, je voulais un métier artistique qui me permettrait de pratiquer mon attention sur l’instant présent, tout en aidant les autres à s’éveiller.

Je voyais dans le métier d’acteur la nécessité d’être pleinement présent pour saisir l’impulsion créatrice et éviter d’anticiper la scène. Le travail de recherche sur les personnages me permettrait d’approfondir ma compréhension de l’humain et de développer ma compassion pour tous les êtres en me libérant du jugement. Et grâce à la notoriété et l’argent qu’apporte ce métier, je pourrais défendre les causes qui me tiennent à coeur. Et surtout, à travers les films et les personnages que j’incarnerai, je transmettrai une part de tout cela aux spectateurs.

 

Je savais que c’était le métier idéal pour moi, mais je n’avais pas encore pris la décision de m’y consacrer. Il m’a fallut un autre livre bien plus pragmatique pour cela…

 

Lien Amazon : Sur les traces de Siddharta.

 

Gérez votre temps : Trouvez votre équilibre entre charge de travail et temps libre, James Manktelow

 

Même si je savais au fond de moi que je voulais devenir acteur, je ne croyais pas que c’était possible. Il m’a fallut du temps pour comprendre que c’était une question de choix.

Le deuxième livre qui a changé ma vie m’a permis de prendre conscience de ce que je voulais vraiment et de soumettre mes rêves au test de réalité.

J’étais encore  professeur des écoles stagiaire quand j’ai bien pris conscience que si je voulais réussir quoique ce soit, je devais apprendre à m’organiser. En furetant dans les rayons de la librairie, je suis tombé sur ce livre : Gérez votre temps : Trouvez votre équilibre entre charge de travail et temps libre, un petit livre d’une centaine de page.

 

Savoir ce que l’on veut

 

La base de la gestion du temps est en fait de bien gérer ses priorités, c’est à dire savoir ce qui est important pour nous et ce qui ne l’est pas. Nous savons tous à un niveau plus ou moins conscient ce que nous voulons de la vie, mais il est plus rare de le mettre par écrit.

Mettre par écrit ce que l’on veut, c’est en garder une trace, c’est l’affirmer et l’assumer. Ce n’est pas toujours facile d’assumer son rêve mais c’est indispensable pour le réaliser.

Le premier chapitre de ce livre a changé ma vie, je me concentrerai uniquement sur ce premier chapitre : Sachez ce que vous voulez. Les autres chapitres concernent l’organisation, la gestion des obstacles et interruptions, la délégation des tâches, et l’utilisation des leviers.

Le plan 60

 

La première étape a été de me poser la question : en imaginant que je peux faire, être et avoir tout ce que je veux, à quoi ressemble ma vie à 60 ans ?

C’était une révélation pour moi.

Imaginez que vous avez 60 ans. En admettant que vous pouvez faire, être et avoir tout ce que vous voulez, à quoi ressemble votre vie ?

Notez tout ce que vous voulez être, ce que vous voulez avoir accomplit, ce que vous voulez avoir, faire etc… Ecrivez tout ça !

J’ai eu les larmes aux yeux quand j’ai vu écrit noir sur blanc pour la première fois que je voulais être acteur.

Le plan à 5 ans

 

J’avais une bonne liste d’objectifs que je voulais voir réalisés à 60 ans. Maintenant il me fallait ramener cette liste sur le moyen terme et fixer mes objectifs à 5 ans.

Cela permet de prendre conscience de la direction que nous prenons actuellement et de vérifier si ces objectifs sont en accords avec notre plan de vie à long terme.

C’est à ce moment que j’ai compris que si je voulais devenir acteur, je ne pouvais pas simplement attendre qu’on vienne me chercher. Je devais me fixer un objectif à moyen terme : prendre des cours.

Le test de réalité

 

Imaginez qu’il ne vous reste qu’un an à vivre, que voulez vous faire ?

En vous posant cette question, vous vous mettez face à la réalité et prenez conscience des choses que vous voudriez faire et que vous ne faites pas forcément. Vos rêves sont confrontés à la réalité de ce qu’est votre vie maintenant. Êtes vous dans l’alignement de vos rêves ou non ?

J’ai pris une grosse claque en faisant ça.

 

Les objectifs de vie

 

Pour chaque liste, épurez vos objectifs pour garder les 5 plus importants par liste. Puis épurez encore pour n’en garder que 5 au total. Vous obtenez la liste de vos objectifs de vie, ce qui est vraiment important pour vous dans votre vie.

C’est marrant, en relisant aujourd’hui ma liste d’objectifs de vie de l’époque, je me rends compte que ma carrière d’acteur n’apparaît pas. Je me rends compte également qu’ils sont plutôt vagues et ne répondent pas vraiment aux critères des objectifs SMART…

Fixer des objectifs SMART

 

SMART est un outil mnémotechnique (cela signifie « intelligent » en anglais) pour se souvenir des critères pour fixer un objectif efficace. Un objectif doit être :

  • Spécifique : soyez précis. 
  • Mesurable : vous devez pouvoir vérifier que cet objectif est atteint
  • Accessible : Vous devez croire que vous pouvez y arriver
  • Relevant : ce mot n’existe pas en français. Cela signifie que cet objectif doit être à propos de vous. Vous en êtes responsable.
  • Temporalisé : Fixez une date à cet objectif.
En utilisant cet outil, vous mettrez en marche votre imagination. En répondant à ces questions, vous forcez votre imagination à visualiser la situation que vous voulez obtenir. Votre inconscient aura une direction vers laquelle aller.

En quoi ce livre a t il changé ma vie ?

 

En me mettant face à la réalité et en transformant mes rêves en objectifs, j’ai pris conscience du pouvoir que j’avais sur ma vie. Ma situation actuelle résultait d’un manque de choix. J’ai donc fait le choix de devenir acteur et j’ai trouvé des objectifs à court terme qui m’ont permis d’avancer vers la réalisation de mon rêve.

J’ai pris conscience que je devais agir. J’ai lâché la carrière de professeur des écoles et je me suis inscrit dans des cours d’arts dramatiques l’année suivante. J’avais acquis une plus grande confiance en moi due au simple fait de savoir ce que je voulais vraiment.

Lien Amazon : Gérez votre temps : Trouvez votre équilibre entre charge de travail et temps libre.

 

Etre Acteur, Michael Chekhov

 

Puisque que j’avais décidé de devenir acteur, il me semblait tout naturel d’orienter mes lectures vers ce métier et ses techniques. Le premier livre que j’ai acheté à ce sujet était Etre Acteur de Michael Chekhov. Ce livre n’a pas fini de changer ma vie et chaque fois que je le relis j’y puise de nouvelles inspirations.

Chekhov y aborde le travail de l’acteur dans son ensemble, du travail physique de base à la préparation d’un rôle en passant par le développement de la personnalité artistique, la composition, les genres etc… Je ne vais pas résumer la totalité du livre mais présenter simplement quelques apports majeurs.

L’imagination créatrice

 

L’enseignement de Michael Chekhov est principalement basé sur l’imagination créatrice. Pour lui, il existe un monde de l’imaginaire où les images, les personnages suivent leur existence propre. Le véritable artiste y accède et retranscrit ou interagit avec ces images.

L’imagination est la source du travail de l’acteur, c’est cette imagination créatrice qu’il doit s’efforcer de développer par des exercices.

Il est ainsi possible de voir la vie de son personnage et d’interagir avec lui en lui posant des questions. Il nous répond alors en nous montrant des images de sa vie.

Le lien corps-esprit

 

L’imagination agit directement sur le corps. Si vous imaginez que votre jambe est lourde, de plus en plus lourde, et que tandis que vous lisez ces mots vous sentez vraiment votre jambe s’enfoncer dans le sol, vous n’aurez pas grand chose à faire pour boiter naturellement.

Cette faculté de l’imagination à agir sur le corps est exploitée par Michael Chekhov pour créer des personnages.

 

Corps imaginaire et centre moteur

 

On utilise souvent l’expression « entrer dans la peau du personnage ». Avec Michael Chekhov, cette expression prend tout son sens. Avec le développement de l’imagination créatrice, il est possible de créer le corps imaginaire de notre personnage puis d’entrer littéralement dedans et de sentir ce corps. Les mouvements, les déplacements de ce corps sont ceux de votre personnage. Il est possible de se sentir très grand ou tout petit, avoir des muscles énormes, avoir les jambes très courtes etc… et cela va changer subtilement toute notre attitude.

 

En ajoutant un centre moteur, de nombreuses subtilités psychologiques peuvent se produire. Le Zen et les arts martiaux enseignent de maintenir notre attention sur un point situé dans le bas ventre à deux pouces en dessous du nombril. En faisant cela, vous vous concentrez sur un centre moteur qui changera immédiatement votre état d’esprit, vous donnant plus d’équilibre et de disponibilité.

Chekhov propose de travailler les centres moteurs en les imaginants à différents endroits du corps et de différentes formes. Si vous placez un centre moteur pointu au bout de votre nez, vous aurez une sensation très différente que si vous placez un large centre, flasque et lourd dans vos fesses… Tout cela se fait avec l’imagination, et il n’y a rien d’autre à faire qu’imaginer, ressentir, et suivre son centre moteur.

 

Le geste psychologique

 

De la même manière que l’imagination agit sur le corps, le corps influence la vie psychique. Le geste psychologique est un outil permettant de donner corps à la volonté d’un personnage.

Trouvez un geste qui illustre le combat que mène votre personnage, un archétype qui symbolise l’objectif de votre personnage. Ce geste doit investir votre corps entier et avoir un début et une fin. Affinez ce geste jusqu’à ce que vous sentiez que c’est effectivement ce que veut votre personnage.

En langage psychologique, vous venez de créer une ancre. A chaque fois que vous referez ce geste, vous vous connecterez instantanément à votre personnage et à son objectif. En le répétant plusieurs fois, il renforcera votre volonté.

 

L’atmosphère et les sentiments individuels

 

L’atmosphère permet de se détacher des sentiments intérieurs du personnage pour en donner les caractéristiques à l’environnement. Chaque lieu, chaque environnement est porteur d’une atmosphère qui influe sur les individus. Une église par exemple a une atmosphère très forte. Cette atmosphère influence les sentiments individuels et le ressenti des personnes qui s’y trouvent.

Une personne ou un groupe de personnes peut également influencer l’atmosphère mais deux atmosphères ne peuvent pas coexister. L’une l’emporte sur l’autre.

L’acteur doit collectionner les atmosphères et être capable de les déployer. Si vous devez jouer une scène qui se passe le jour de la fête nationale, vous pourrez recréer cette atmosphère autour de vous.

Chekhov conseille également d’observer les atmosphères et leur interaction avec les individus. Un enfant dans un musée, une personne triste dans un mariage, un groupe de touristes bruyants arrivant sur un lieu sacré etc… Comment l’atmosphère change ?

 

En quoi ce livre a t il changé ma vie ?

 

En lisant ce livre pour la première fois, j’y ai retrouvé une bonne partie de mes recherches personnelles dans le domaine de la spiritualité. J’entends spiritualité au sens du travail sur l’esprit.

A travers ce livre, j’ai trouvé l’application pratique au jeu d’acteur de tout ce que j’avais lu sur le Zen, la méditation, les arts martiaux, l’hypnose et les états modifiés de conscience.

En quelque sorte, ce livre m’a montré que j’étais sur la bonne voie et que tout ce qui m’intéressait jusqu’alors avait effectivement sa place dans le métier d’acteur.

Par ailleurs, les exercices donnés dans ce livre m’ont permis de développer mon imagination créatrice et j’ai de plus en plus de facilité à voir effectivement la vie de mon personnage défiler devant moi. Je sais quel acteur, quel artiste je veux être.

 

Lien Amazon : Etre Acteur, Michael Chekhov.

 

 

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les 3 livres qui ont changé ma vie” organisé par le blog Des Livres Pour Changer de Vie. Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur ce lien : j’ai aimé cet article !

 

2 comments

  1. Merci Binh pour cet article à propos des trois livres. Personnellement, le livre Gérez votre temps : Trouvez votre équilibre entre charge de travail et temps libre m’intéresse beaucoup !

Comments are closed.