Pourquoi voulez-vous devenir acteur (ou actrice) ?

devenir acteur, gagner un oscarLe métier d’acteur est exigeant et difficile, il demande un investissement considérable, et apporte en contrepartie d’inestimables satisfactions. Nous sommes des millions à rêver d’une grande carrière dans le cinéma ou le théâtre, monter les marches du festival de cannes sous les applaudissements et les flashs, pleurer en recevant un oscar, gagner des millions pour un film, cotoyer les plus grands de ce monde…

Beaucoup ne pourront jamais devenir acteur, certains n’auront jamais le courage de lâcher leur boulot pour se lancer dans l’aventure, certains décideront de faire autre chose parce qu’ils en auront marre de courir les castings, d’autres prendront la décision de continuer en tant qu’amateurs ou renonceront à leurs ambitions.

Utilisez ce mp3 d’hypnose pour croire en vous : cliquez ici !

Devenir acteur demande énormément de courage et d’investissement. On n’a rien sans rien, pour réussir il faut être prêt à en payer le prix !

Je suis comme vous en bas de l’échelle, et j’ai aussi mes doutes et mes difficultés, mais je crois sincèrement à ma réussite et voici pourquoi :

 

Mon rêve est plus grand que moi.

 

Je veux que ma réussite inspire d’autres personnes à suivre leur voie. Je veux me servir de mon argent et de ma notoriété pour défendre les causes auxquelles je crois. En d’autres mots, en réussissant j’entraînerai avec moi d’autres personnes, et le monde entier en bénéficiera d’une manière ou d’une autre. Il ne s’agit pas que de moi, je me sens investi d’un devoir. Mon rêve est plus grand que moi et j’aurais honte de ne pas le suivre jusqu’au bout parce que la réussite que j’envisage aura un impact positif sur la vie de millions de personnes.

Les véritables artistes ont une influence sur le monde a travers leur art, ils utilisent leur inspiration et la rendent disponible pour les autres.

Le cinéma inspire quotidiennement des millions de personnes à changer leur vie, à agir différemment. Les acteurs doivent être des sources d’inspiration pour le monde. Quels films vous ont influencés ?  Comment voulez-vous influencer le monde ? Pour quelles raisons voulez-vous devenir acteur ?

I want the world to be better because i was here. Will Smith

 

Je n’abandonnerai pas avant d’avoir réussi.

 

Je sais que si je ne réussi pas à vivre mon rêve, je ne me le pardonnerai jamais. Je préfère mourir que de renoncer à mon rêve pour une vie plus facile, plus confortable ou plus ordinaire. Je n’ai pas de rêve plus grand que celui là et je suis prêt à mourir pour lui. Ma philosophie de vie : réussir ou mourir.

Le seul échec qui soit est d’abandonner avant d’avoir réussi. George Clooney a attendu des années avant de vraiment faire décoller sa carrière. Il aurait pu abandonner de nombreuses fois, mais il a tenu bon, et aujourd’hui il fait partie des grandes stars d’Hollywood.

Apprenez à croire en vous grâce à ce mp3 d’auto-hypnose !

Je vois les choses en grand.

 

Je ne me contente pas d’espérer vivre du métier d’acteur et en tirer des revenus suffisants pour nourrir ma famille. Je veux une grande carrière internationale, jouer avec les meilleurs acteurs et les meilleurs réalisateurs au monde. Je vise le succès total afin d’avoir une direction claire et une motivation puissante.

Autorisez-vous à rêver en grand ! C’est dans votre imagination que commence votre réussite. Si vous n’arrivez pas à vous imaginer au sommet de votre réussite, vous n’y arriverez jamais. Sénèque a dit : « Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il veut aller ». Alors prenez le télescope de votre imagination et braquez le sur votre succcès !

 

Quel acteur voulez-vous devenir ?

 

J’aime apprendre.

 

Je continuerai de me former toute ma vie pour m’améliorer que ce soit dans le jeu d’acteur, ou ma vie en général. La vie nous apprend chaque jour quelque chose, c’est à nous de reconnaître ces leçons pour nous améliorer. J’ai des dizaines de livres sur le métier d’acteur, sur la psychologie, les relations humaines, la communication etc…

Les acteurs doivent être des experts de la vie parce que les films sont des enseignements sur la vie.

Croire en soi grâce à l’auto-hypnose en mp3

 

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous souhaitez devenir acteur ? Qu’avez-vous à apporter à travers votre réussite ?

Lorsqu’on a un rêve puissant qui englobe l’univers tout entier, alors l’univers tout entier se met à nous aider…


Vous disposez déjà en vous des ressources nécessaires pour réussir. Ce qu'il vous manque, c'est la technique pour y accéder.

En tant que Praticien en Hypnose Ericksonienne, je peux vous y aider. Pour cela je vous ai préparé une séance d'Auto-Hypnose en Mp3 GRATUITE : Activez Vos Ressources Inconscientes sur mon autre site www.autohypnose-mp3.com. Cliquez sur l'image ou le lien ci-dessous :

auto-hypnose mp3 gratuit

Activez vos ressources inconscientes


Recherches associées à cet article :

    pourquoi devenir acteur/pourquoi etre acteur/Devenir Acteur sans Formation/pourquoi devenir actrice/pourquoi vouloir etre acteur/les acteur le plus talentueux/est ce qu on peut avoir son diplome acteur a holiwood/pourquoi une personne voudrai devenir leaders/devenir actrice a 30ans/présentation pour être une actrice/

Commentez avec Facebook

20 Comments

  • Nivek

    Reply Reply 30 juin 2011

    Ce qui me surprend, en te lisant, c’est que tu vises le « succès total », et que tu ne contenterais apparemment pas de réussir moyennement.
    Et visiblement, ce n’est pas trop ambitieux selon toi. Ca te paraît raisonnable…

    Pour autant, il y a sans doute des paramètres que tu ne peux pas contrôler: le hasard, la chance, ton physique (certaines têtes ont peut-être plus de chance de réussir ?) , les circonstances, tes rencontres, et peut-être même ton talent ?
    Après tout, tout le monde peut-il réussir s’il le désir profondément ? En l’occurrence devenir acteur. Ne faut-il pas un certain talent innée ? Certes il y a des choses que l’on peut améliorer, mais d’autres peut-être pas…. ^^

    Désolé, si je te semble trop pessimiste (réaliste ?).
    Ainsi, je pense qu’il faut voir grand, sans pour autant attendre grand. Voir grand, pour se motiver; ne pas s’attendre à grand, pour ne pas être déçu en cas d’échec, et plutôt être vraiment heureux si c’est la réussite.

    Je ne sais pas si mon commentaire te fera douter(j’en doute :p), mais en tout cas, ce n’est pas le but.
    Je cherche simplement des réponses, car ton article pose une question que je me pose: tout le monde peut-il accomplir son grand rêve, s’il tente de s’en donner les moyens ? Une vie est-elle assez longue pour y parvenir ?

    A bientôt, Adrian ! J’espère que tu sauras m’apporter des réponses 🙂
    Bonne continuation et bon courage ! 🙂

    Nivek

    • Adrien Doan

      Reply Reply 1 juillet 2011

      Salut Nivek,
      tes questions sont légitimes, et je vais tenter d’y apporter une réponse claire.

      Voir grand sans s’attendre à grand, c’est finalement voir petit ! Si tu te vois avec ton Bac mention très bien en main mais que finalement tu t’attends à avoir tout juste la moyenne, ton inconscient retiendra seulement que tu t’attends à avoir tout juste la moyenne.
      Quand j’étais petit (et encore maintenant) j’adorais grimper aux arbres. Je voulais atteindre le sommet pour voir le monde d’en haut. Mon père me disait toujours « Attention, tu vas tomber ! » Mais mon envie de grimper était plus forte que la peur de tomber.
      N’as tu jamais été déçu par quelque chose, et pris des décisions qui ont amélioré ta vie ?
      Crois moi, je serai vraiment heureux si je réussi, même si je m’y attends déjà. La peur d’être déçu m’a déjà beaucoup bloqué, et continue de me bloquer mais je ne la laisserai pas faire !
      Quelles sont les choses que tu n’as jamais osé faire pour ne pas être déçu en cas d’échec ? Pourquoi se contenter de demander un mousseux à bas prix par peur d’être déçu s’il n’y a plus de champagne ? Martin Luther King ne s’est pas contenté de demander la possibilité pour les noirs de s’asseoir dans le bus, mais la fin de la ségrégation dans tous les états-unis. Et aujourd’hui qui est à la maison blanche ?
      Il y a bien sûr des paramètres qu’on ne contrôle pas, mais le paramètre principal, celui qui fait la différence, c’est soi-même et notre façon de penser. Quelqu’un de très talentueux mais qui ne fait rien parce qu’il n’y croit pas n’arrivera à rien, tandis que quelqu’un de moyennement talentueux qui y croit et qui y travaille pourra atteindre les sommets.

    • Charles

      Reply Reply 21 juillet 2011

      Pour en revenir au réalisme. Etre réaliste, c’est le meilleur moyen d’être médiocre.

      Avoir de la lumière en appuyant sur un bouton, CA c’est irréaliste. Pourtant Thomas Edison n’a rien lâché et il y est arrivé.
      Voler au dessus des mers dans des morceaux de métal, CA c’est irréaliste. Merci aux frères Wright de nous avoir permis de voler.

      Evidemment qu’il faut être ambitieux. S’il vise le succès moyen il n’aura que peu de chances de réussir, s’il vise la lune et qu’il la manque, il atterira dans les étoiles.

      Concernant le talent, je souhaite juste citer Will Smith qui dit qu’il n’a pas de talent. Juste qu’il est prêt à mourrir pour avoir un rôle. Il donnera tout ce qu’il a. Pendant que les autres mangent, il bosse, pendant que les autres dorment, il bosse.

      C’est bien trop simple, si on n’agit plus à cause du « réalisme ».

      Pour en revenir à l’article, c’est une très belle leçon de développement personnel, continue dans cette voie, tu vas l’avoir ton succès. As-tu pensé à rencontrer des mentors, ou célébrités du domaine ?

      C’est un de mes objectifs aussi, et ton blog m’y a fait sérieusement réfléchir. 🙂

      • Adrien Doan

        Reply Reply 26 juillet 2011

        Will Smith dit aussi qu’il n’y a aucune raison d’être réaliste, et ce qu’on veut c’est être créatif !
        Je pense rencontrer des mentors et des célébrités, je ne sais pas encore très bien comment m’y prendre, mais bien-sûr c’est un de mes objectifs. Pourquoi pas Will Smith !

        Je suis content que mon blog te fasse réfléchir 😉

  • Nivek

    Reply Reply 1 juillet 2011

    WHAOU ! Merci Adrien pour ces éléments de réponses ! 🙂

    « Voir grand sans s’attendre à grand, c’est finalement voir petit ! », oui sans doute en quelque sorte…
    Cela dit, on entend souvent les personnes qui ont réussi, dire: « Ma réussite est plus grande que ce que je pouvais l’imaginer » -> Ces personnes ont-elles eu besoin de voir grand pour réussir ?

    « le paramètre principal, celui qui fait la différence, c’est soi-même et notre façon de penser. » -> j’aime beaucoup cette façon de penser, mais ça paraît aussi naïf qu’optimiste… :/ (d’ailleurs, question intéressante: comment discerner Naïveté et Optimisme ?… )

    Merci pour ce moment de réflexion très intéressant !
    A très bientôt, Adrien ! 🙂

    Nivek

    • Adrien Doan

      Reply Reply 5 juillet 2011

      Qu’il s’agisse de naïveté ou d’optimisme, peu importe. Le fait est que les gens qui réussissent ont tous une chose en commun : ils y croient fermement ! Si le sujet t’intéresse, je te conseille le livre Pouvoir illimité d’Anthony Robbins. C’est un livre qui traite de la façon dont nos pensées influencent nos comportements. Il existe aussi en poche pour pas cher ! J’en ferais une chronique prochainement !

  • Nivek

    Reply Reply 14 juillet 2011

    Super ! Je vais m’informer un peu plus sur ce livre 😉 Merci.

    Et merci pour ta réponse, Adrien ! 🙂

    A+ !

  • Bravo Adrien, belle idée que le sujet de ce thème. Je te souhaite donc tout le succès que tu mérites. Je m’abonne à ta Newsletter, car bien que n’ayant pas l’intention de devenir actrice, le cinéma et le théâtre me fascinent…

    • Adrien Doan

      Reply Reply 26 juillet 2011

      Merci Marjorie !
      Je vais changer mon service de Newsletter prochainement, et je ne sais pas si je pourrais transférer les adresses. Au cas où, tu pourras te réinscrire 😉

  • Aurélien

    Reply Reply 10 septembre 2011

    En lisant tes motivations pour devenir comédien je te trouves trop rêveur et je pense tu ne connais pas la dure réalité du métier de comédien. Dans un premier temps ce métier demande pas mal de pistons et relations. Tu parles de Georges Clooney, mais saches que son père travaillait dans la télévision donc il avait déjà beaucoup de contact et c’est vrais avant d’être une super star il a mit du temps mais il était déjà comédien et gagner sa vie comme ça. La très grande majorité des comédiens sont au chômage ou doivent travailler à côté. En France il n’y a qu’environ 1000 comédiens sur 80 000 qui vivent bien de leur passion. De plus tu as fais beaucoup de sacrifices professionnels pour essayer d’être comédien mais si tu n’as pas une roue de secours pour pouvoir ensuite travailler sa sera dure. Le talent n’est pas la seule chose qui compte mais c’est surtout la chance et les relations qui font la différence car quand tu n’as pas de pistons tu n’as pas accès aux meilleurs castings. De plus la chance joue beaucoup car quand on est 1000 comédiens à postuler pour un rôle, la part de chance est énorme. Apres déjà vivre de ce métier c’est énorme, alors devenir une star du cinéma c’est comme gagner au loto. On peut aussi dire que c’est pas forcément les comédiens les plus talentueux qu’on voit à la télévision ou au cinéma mais les plus pistonnés. Ne donne pas tout à la comédie car si tes rêves se réalisent as, sérieux tu risque de faire une dépression, prends du recul par rapport à ça. Car tout le monde veut être une star et gagner des millions d’euros mais une minorité est présent au festival de cannes.

    • Binh

      Reply Reply 11 septembre 2011

      Bonjour Aurélien et merci pour ton intérêt,
      la question de la chance et du piston revient sans arrêt, et c’est clair que c’est beaucoup plus simple de réussir quand Papa est dans le métier. Je n’ai aucun piston, mais je crois avoir de la chance. La chance est une notion abstraite que j’aurais du mal à définir. Il y a un proverbe qui dit que la chance c’est quand la préparation et l’opportunité se rencontrent. Si tu base ta réussite sur la chance et le piston, alors c’est clair que tout sera plus difficile pour toi. Je pense que la chance s’attire d’une certaine manière par notre façon de penser et par le regard qu’on porte sur les choses.
      Je ne compte pas sur ma chance, je compte sur mes actions. Ce blog en fait partie, je pense qu’il m’aidera à me faire connaître et à m’améliorer en me forçant à questionner ma pratique et en me mettant dans une dynamique plus active, ainsi qu’en impliquant d’autres personnes. Maintenant, si j’échoue ou j’abandonne, j’aurais la responsabilité de le dire à mes lecteurs et de renier publiquement toutes les choses auxquelles je crois. Si par contre je réussis, j’aurais la joie immense de partager ma réussite avec tous ceux qui suivent ce blog avec intérêt et qui veulent en apprendre quelque chose pour leur propre réussite. Je veux être un exemple, ma motivation est décuplée par le simple fait d’être rendue publique.
      Je vois les choses en grand parce que je n’ai pas peur de faire une dépression en cas d’échec. Cette peur m’a bloqué pendant des années et m’a empêché de faire ce que j’avais envie parce que justement j’avais peur d’échouer. J’ai lu beaucoup de livres sur le succès et la réussite personnelle. Je vais en chroniquer certains dans ce blog, la plupart reprennent comme ingrédient du succès la foi, le fait d’y croire, et l’ambition, le fait de voir les choses en grand.
      Je pense que ceux qui ont le plus de chances de réussir sont ceux qui d’une certaine manière sont prêts à y consacrer leur vie. Et ça, personne ne pourra me faire changer d’avis là dessus !

      Bon courage à toi !

  • carine

    Reply Reply 7 juin 2012

    Bonjour, Je suis Carine Jiya, comédienne depuis une dizaine d’années. Bravo à Adrien pour ton initiative, ton blog, ton chemin en développement personnel, ta foi. C’est vital pour réussir dans ce métier. Je prends la plume informatique pour rectifier les croyances d’Aurélien par rapport au métier d’acteur. Il s’agit bien d’un métier. Et non d’une loterie. En clair, il y a des compétences spécifiques comme pour tout métier à acquérir qui s’obtiennent uniquement par le travail, avec une base de talent bien sûr, mais surtout du TRAVAIL et de l’EXPERIENCE. Il faut beaucoup beaucoup beaucoup jouer pour devenir suffisamment bon afin d’interesser de grands réalisateurs. Ce que le grand public ne sait pas c’est que le niveau de jeu est très elevé, la barre est mise très haute, et qu’en plus il faut être bon sous pression, avoir une immense confiance en soi, être capable de porter un film qui vaut des millions d’euros et même 100 millions de dollars sur ses épaules, travailler sous pression avec une obligation de résultats rapides sinon on fait perdre del’argent à la production si on n’est pas assez bon ni rapide, et là il ne vous réengage plus. C’est un sport de haut niveau en fait, c’est vraiment comme pour un athlète. Nous sommes des athlètes des émotions mais aussi du corps et de l’intelligence de jeu. Il faut aussi une très grande capacité de concentration et une endurance ainsi qu’une excellente mémoire ou du moins un bon travail de mémorisation. Et être capable de répéter au cinéma la même scène des dizaines de fois avec un engagement total et une conviction totale. Vous sauriez, vous être fou de rage 40 fois d’affilée ou être ravagée par la douleur 40 fois d’affilée? Et de façon quasi instantanée? C’est un métier, ce sont des années de travail qui permettent d’acquérir cette virtuosité. On n’arrive pas aux César, à l’Oscar ou au Prix d’Inter prétation à Cannes par hasard, ainsi qu’aux millions de dollars : ça se mérite! ça se conquiert!
    En moyenne, ça prend de 10 à 20 ans pour percer dans le métier. Eh oui, 10 à 20 ans pour atteindre l’excellence exigée par les grands professionnels du cinéma ou les conditions de tournage ultra speed de la télé. Souvent, ils tournent un épisode en une journée sur les sitcoms, et en ayant reçu leur texte la veille…Vous sauriez faire ça, vraiment?

    ça prend 10 à 20 ans pour percer, pour ceux qui persévèrent, bien sûr. Et c’est pour cela que vous verrez que beaucoup d’acteurs que l’on envie car ils sont jeunes et célèbres et riches ont en fait commencé enfants. Ils sont célèbres à 22 ans ou 25 ans mais en fait ça fait 10 ou 15 ans qu’ils bossent plus ou moins dans l’ombre! Ils triment comme des adultes depuis l’enfance. Nathalie Portman a commencé à 10 ans dans Léon et elle n’a eu son Oscar que l’an dernier. Ryan Gosling,Justin Timberlake, Britney Spears ont commencé enfants chez Disney Channel et même avant. Scarlett Johannson a commencé à 8 ans. Beaucoup commencent enfants ou ados. Et ceux sont ceux là qui ont le plus de chances de réussir. Ceux qui commencent adultes peuvent aussi réussir s’ils ont la gnaque, bossent dur, s’entourent de personnes connaissant le métier, montent des projets afin de jouer tout le temps, ont confiance en eux et en leurs rêves, pardon, objectfifs. Regardez les parcours de « stars » sur Wikipédia et vous réalisez très vite que c’est en fait un métier comme les autres, mais avec plus de compétition et où le travail est plus rare. En revanche, ceux qui sont vraiment bons bossent tout le temps. C est aussi pour cela que c’est toujours les mêmes qu’on voit à la télé. C’est pas d’abord à cause du piston: c’est qu’ils ont les compétences. Et il ne s’agit donc pas que de compétences artistiques (profondeur émotionnelle etc) mais de compétences techniques du métier d’acteur : jouer dans les marques après la mise au point faite par la caméra, mémoire, capacité à répéter les émotions, capacité à établir une continuité de l’action physique permettant ensuite le montage, jouant en faisant quelques poses au bon moment pour faciliter le montage etc. Le cinéma est un métier très technique et l’acteur de cinéma doit s’adapter à ces contraintes techniques. En fait, tous les métiers, lorsque l’on vise l’excellence sont difficiles. Vous vous verriez cuisiner pour 200 personnes dans un restaurant étoilé du jour au lendemain? Vous y arriveriez, vraiment? Non, il faudrait au moins dix ans de cours et d’expérience dans différents établissements et différents niveaux. C’est pareil pour l’actorat.

    Pourquoi ne le savez vous pas? Parce que la profession le cache, surtout en France. On n’insiste pas sur les coutures, on veut faire rêver dans les chaumières. On veut faire croire que c’est accessible à tous, or c’est faux, c’est accessible uniquement à la minorité qui s’en donne les moyens et ose y croire et bosser vraiment. Certains acteurs qui réussissent cachent même qu’ils ont pris des cours ou qu’ils ont des coachs (en France, aux Etats Unis ils sont fiers de dire qu’ils bossent). C’est pourquoi la plupart des acteurs sont au chômage, la plupart n’ose ni y croire ni s’en donner les moyens, et peut être certains n’ont pas tant envie que ça de réussir. Ils n’en n’ont pas pris la décision en tout cas. Ou ils continuent en apparence mais en réalité ils ont abdiqué en partie. J’ai failli abandonner moi aussi, c’est normal. Mais j’ose remonter en selle et ça avance. Rendez vous dans deux ans.

    Un dernier mot sur le « piston « : il ne dispense pas du travail. Il faut être capable de porter le rôle, de porter le film. Sinon on fait perdre de l’argent à la production et elle vous vire et ne vous réembauche plus, même pour un petit rôle on regarde les coûts au cinéma.

    Et dernier mot sur le « piston » : le terme est très mal choisi et montre une méconnaissance du métier. IL ne s’agit pas de piston mais de la CONSTRUCTION D UN RESEAU, et de FAMILLES. Et désolée, que vous le vouliez ou non, c’est un travail de relations publiques qui fait partie du travail de l’acteur. Comme un commercial, il doit être capable de développer des relations. C’est un métier qui se fait à plusieurs, on n’est pas acteur tout seul, il faut plus de 100 personnes pour faire un film donc il faut être sociable et savoir développer, entretenir et nourrir un réseau. C’est l’une des compétences du métier. Et tout le monde peut y arriver, pas besoin d’être né dans la famille Coppola au départ, lol. En fait, dans tout métier très compétitif, la capacité à créer un réseau est un facteur clé pour réussir et durer : cf les cadres supérieurs, les grands patrons ou les hommes politiques. Acteur, c’est pareil que de devenir cadre supérieur ou grand patron, il y a le même travail de réseau (encore plus que pour les cadres supérieurs).

    Un excellent site et livre explique l’essentiel de ce que je viens d’écrire, écrit DL White qui a 20 ans d’expérience à Hollywood, derrière la caméra, dans la prod, le casting d’acteurs etc : http://www.actingreality.com. C’est en anglais (autre compétence à développer, très utile de nos jours).

    Oulala, j’ai écrit un roman, c’est la passion, désolée. Je file me coucher il est 4h du mat, bye à tous et à bientôt,
    mon mail : carinejiya@gmail.com

    • Binh

      Reply Reply 11 juin 2012

      Waouh merci pour cette super réponse Carine.
      Il est vrai qu’en France, on vend beaucoup le rêve de l’acteur ou de l’actrice sans formation, déniché dans la rue ou en accompagnant une copine actrice (comme Romain Duris ou Mélanie Laurent). Les américains sont tous suivis par un coach et prennent des cours régulièrement, ils continuent de s’entraîner même avec des années d’expérience. J’ai rencontré l’année dernière un acteur anglais qui avait plus de 30 ans d’expérience et qui continuait de s’entraîner une fois par mois.
      Ca commence à changer en France, les méthodes de jeu à l’américaine se développent et le niveau des acteurs augmente. Beaucoup de professeurs américains donnent des cours en France ou viennent y organiser des stages et beaucoup d’acteurs français y participent. Je pense que le niveau de jeu est en train de monter et il sera de plus en plus difficile de suivre pour ceux qui ne comptent que sur leur talent.

      La chance, c’est quand l’opportunité rencontre la préparation. On peut avoir de la chance et du piston, ça aide, mais ça ne suffit pas. Le cinéma français évolue, et il vaut mieux compter sur son travail que sur ses pistons.

      Merci encore Carine, ta réponse apporte beaucoup.
      A bientôt !

  • Gromic

    Reply Reply 11 mars 2013

    Félicitations Binh (Adrien) pour ta plume et ta « gnaque ».

    Vu le contexte, tu es audacieux et tu as tout mon soutient dans ton entreprise. Le monde en a besoin!;0)

    Oser mettre en avant de tels grands rêves est très souvent mal vu dans la culture francophone. Pour rejoindre Charles dans son commentaire: il y a une culture de la « médiocrité » et de l’irresponsabilité à vouloir rester normal, réaliste ou comme tout le monde. Pourtant chacun possède un talent. Reconnaître son talent, c’est se compromettre à le développer et le partager avec le monde. Le nier ressemble plus à une « facilité », même si finalement le coût en sera probablement plus lourd au bilan de notre vie (« mince, j’aurais aimé oser… »)

    Pour citer Nelson Mandela : « Ce qui nous fait peur, ce n’est pas notre ombre. Ce qui nous fait peur, c’est notre lumière »

    Quand tu écris: « Je vise le succès total afin d’avoir une direction claire et une motivation puissante » ne serait-ce pas plutôt dans le sens inverse? Vouloir une direction claire et une motivation qui peuvent t’amener vers ce que tu considères comme le succès total?

    Aussi, qu’entends-tu par « Succès total »?

    Très souvent, j’ai l’impression que le « succès » désiré est confondu avec les strasses et paillettes. J’ose penser que « réussir » est une attitude plutôt qu’un évènement. Qualité que tu sembles entretenir.

    Merci aussi à Carine pour sa concaincante démonstration à propos des différents aspects de la profession qui est beaucoup plus large que ce que l’on pense habituellement: être »bon » ou « meilleur » dans le métier englobe différents aspects, la partie technique en est un important.

    Je partage sa vision à propos du travail pour arriver à de grands résultats de qualité.

    Par contre je ne pense pas que « ça prend de 10 à 20 ans pour percer dans le métier ». Probablement, autant de temps sera utile pour arriver à de la qualité, mais pas à percer (dans le sens médiatique du terme).

    Force est de constater qu’un long chemin n’est pas spécialement indispensable dans la vie médiatique de ces derniers temps. Les individus des télé-réalités ont souvent plus d’opportunité qu’un acteur. Le critère « d’être suffisamment bon afin d’interesser de grands réalisateurs » est un avantage, mais pas indispensable.
    Cela dépend également de ce que l’on entend par « grands réalisateurs »…sont-ce les plus connus? ou ceux qui font du travail de qualité (l’un n’empêchant pas l’autre). Tel que j’y vois entre « grand » acteur, et acteur « connu »

    D’autre part, sans critiquer le talent des « gagnants », la remise des prix tel que les oscars ou les césars ne sont pas spécialement liée à la qualité de la prestation artistique. Il y a une grosse machine marketing et voire plus derrière ce genre d’événements. D’ailleurs, ce genre de « concours » a été crée pour dynamiser le « marché » du cinéma.
    De plus, comment peut-on comparer des pommes et des poires? La vraie compétition, je crois, est celle de chacun avec soi-même, et non celle avec les autres.

    Avec sourires et rires!;0)

    • Binh

      Reply Reply 21 mars 2013

      Salut Gromic !

      Je crois comme toi que la réussite est une attitude. Quand je parle de succès total, je ne parle pas du strass et des paillettes, mais de mon accomplissement personnel. J’ai une vision claire de ce que je veux être à 60 ans, et c’est ce qui me guide au quotidien. J’ai choisi la Voie de l’acteur parce que j’estime que c’est celle qui m’apportera le plus au niveau personnel tout en me permettant d’agir sur le monde.
      Je crois que le cinéma joue un rôle majeur dans la société. Toutes les sociétés ont leurs histoires qui permettent de transmettre leurs valeurs. On apprend beaucoup à travers les histoires. Aujourd’hui, le cinéma joue ce rôle et les histoires qui sont racontées ont une influence sur des millions de personnes. J’estime que l’acteur a le devoir de rendre son personnage compréhensible pour le public afin que ce dernier puisse s’identifier et prendre du recul sur sa vie.

      J’ai une vision très spirituelle du métier d’acteur et c’est cette vision qui me guide et me maintient motivé. Dans la culture Zen, des arts comme la calligraphie, l’art du thé, le tir à l’arc, le sabre etc, permettent d’atteindre l’illumination. C’est ce que je vise quand je parle de succès total.

      Le succès médiatique n’est pas mon intérêt principal. Je préfère être connu comme peut l’être Daniel Day-Lewis plutôt que comme Mickael Vendetta si tu vois c’que j’veux dire !

      J’aime ton état d’esprit et je découvre aussi ton site, bravo !

  • brigitte

    Reply Reply 25 juillet 2017

    Je veux devenir acteur j’aime interpréter des rôles des personnages et transmettre des émotions
    Peu importe , si je dois sacrifier tout , j’attendrai les étoiles
    Quand je joue sur scène , je revis , les étincelles de mes yeux brillent ,
    la scène et moi nous sommes fusionnelle
    Personne ne peut pas comprendre mais moi quand je joue la comédie je suis moi meme.Je vais toujours persévérer et montrer mon talent.
    J’ai eu mon bac pro gestion administration avec mention et l’année prochaine je vais en bts ag mais je veux pas faire des études , c’est pas ma passion ,
    Cette passion qui me manque c’est devenir actrice.
    Le succès c’est du travail de l’acharnement de la motivation.
    Je jure que personne ne pourra m’arrêter car je sais qu ‘un jour mon rêve se réalisera .Être actrice c ‘est un beau métier . Je vais balancer tout les gens qui rigole , tout , pour me consacrer entièrement a ce métier.
    C’est mon oxygène , je ne peux vivre sans jouer sur scène c’est mon énergie mon essence.

Leave A Response

* Denotes Required Field